Fin de la prise d’otage à l’hôtel Radisson de Bamako, 27 morts

Les assaillants qui ont attaqué l’hôtel Radisson de Bamako ne détiennent plus d’otages. L’attaque a fait au moins 27 morts parmi les clients et trois parmi les assaillants, selon une source militaire malienne. Suivez la situation en direct.

1019669759• Les assaillants qui ont attaqué, vendredi matin, l’hôtel Radisson Blu de Bamako, dans le centre de la capitale malienne, ne détiennent plus d’otages, selon le correspondant RFI-France 24 à Bamako. L’attaque a fait au moins 27 morts parmi les clients et trois parmi les assaillants, selon un dernier bilan de source militaire malienne.

Des jihadistes d’Al-Mourabitoun, groupe affilié à Al-Qaïda, ont revendiqué via une agence de presse mauritanienne la prise d’otages. L’authenticité de la revendication n’a pu être vérifiée.

• Selon le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, chef du groupe jihadiste Al-Mourabitoun, serait sans doute à l’origine de l’attaque. 

• Outre 45 maliens libérés, les otages de 14 nationalités différentes, dont 12 membres d’équipage de la compagnie Air France, sept Algériens, parmi lesquels figuraient des diplomates, six Américains et une vingtaine d’Indiens.

• Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, présent au Tchad, a appelé au calme au micro de France 24 tout en estimant que personne n’était à l’abri du terrorisme.  

• Le Radisson Blu de Bamako est l’un des hôtels les plus huppés de la capitale malienne. Beaucoup d’étrangers fréquentent cet établissement.

• Une cellule de crise a été ouverte au Quai d’Orsay, qui est joignable par téléphone au 01 45 50 34 60. L’Ambassade de France au Mali a fait de même au 00 223 44 97 58 20. 

 

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...