Encore, un sénégalais de la diaspora arnaqué pour 160 millions F Cfa l’ex-capitaine des Lions Momo Diamé, la victime

El Hadj Mar a comparu, mercredi, devant la Cour d’appel de Dakar pour abus de confiance. Il est poursuivi pour ce chef par le footballeur Momo Diamé qui lui reprochait de l’avoir escroqué plus de 160 millions F Cfa. La décision sera rendue le 27 novembre prochain.

L’international sénégalais s’est fait gruger plus de 160 millions F Cfa, si l’on en croit la citation directe à comparaître délivrée par l’avocat de Mouhamed Diamé dit « Momo ».  L’ancien capitaine des Lions voulait un immeuble à Dakar. C’est ainsi que El Hadj Mar, un ami du père du footballeur, s’est rapproché de lui pour lui proposer le lot A/04 objet du droit au bail à distraire du TF 389/NGA, appartenant au sieur Alioune Ndiaye.  Le prévenu qui comparaissait pour abus de confiance lui a dit que le terrain sis aux Mamelles coûte 160 millions de francs. Ce montant versé, le propriétaire se chargera de tous les frais y afférents jusqu’à ce que la maison revienne au joueur de Al Ahli SC. Pourvu qu’il entre en possession de son bien mobilier dans les plus brefs délais, le natif de Créteil en France a remis l’intégralité du montant réclamé par l’ami de son père décédé.  

Seulement, le prévenu ne s’est pas arrêté en si mauvais chemin. Un acte sous-seing privé a été confectionné après la vente.L’international sénégalais avait envisagé de construire un immeuble SS+RDC+5 étages. Le mis en cause El Hadj Mar a été naturellement mandaté pour la maîtrise de l’ouvrage. Mais, l’acte établi, le 9 décembre 2016, par Me Issa Mamadou Dia, huissier de justice a révélé des gros œuvres dont le coût est largement en deçà des sommes versées par le footballeur Momo Diamé. Ainsi avait-il initié une procédure d’expertise afin d’évaluer le coût de l’ouvrage.  Devant le juge, le prévenu a nié les faits, prétextant que c’est d‘un commun accord que les parties se sont convenues de la construction et d’une mise en location des magasins se trouvant au rez-de-chaussée de l’immeuble. D’ailleurs, précise-t-il, il a versé l’intégrité de la somme due. Ce n’est pas l’avis de Me Oussouynou Gaye qui pense que les faits de l’espèce sont établis. L’avocat de Momo Diamé réclame la somme de 177 865 407%20865%20407 au titre des sommes détournées  ainsi que 50 millions au titre des intérêts civils.Le Parquet a requis l’application de la loi… 

seneweb  

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...