Entre leçons de vie, Michelle Obama présente ses mémoires à Paris

L’ancienne « First Lady » des États-Unis s’est exprimée mardi soir devant 20.000 spectateurs, à l’AccorHotel Arena.

Entre leçons de vie et humour décapant, l’ancienne Première Dame des Etats-Unis Michelle Obama a présenté mardi soir son livre de mémoires Devenir, dans la vaste salle de l’AccorHotel Arena à Paris.

Le livre s’est vendu à plus de 10 millions d’exemplaires. Ses premiers mots ont été pour les Français endeuillés par l’incendie de la cathédrale Notre-Dame. « Notre-Dame sera reconstruite ! » a lancé l’ex-First lady âgée de 55 ans. « Soyez forts et ayez la foi », a-t-elle ajouté.

« Aussi loin que je puisse me rappeler, j’ai toujours eu cette détermination et cet esprit fougueux », a-t-elle raconté aux quelque 20.000 spectateurs venus l’écouter présenter son autobiographie. Sorti le 13 novembre et traduit dans une trentaine de langues, le livre s’est déjà vendu à plus de 10 millions d’exemplaires dans le monde. 

« La société tente constamment de calmer les filles ». « Mes parents ont reconnu cette flamme en moi (…) et ils l’ont laissé grandir », a confié Michelle Obama, inlassable avocate de l’éducation des filles et de l’émancipation des femmes. « La société tente constamment de calmer les filles, de les rendre plus dociles », a déploré cette mère de deux grandes adolescentes, qui répondait aux questions de la journaliste de CNN International Isha Isatu Sesay, une Britannique d’origine sierra-léonaise.

Et Michelle Obama de rappeler les obstacles qui se sont dressés sur sa route de jeune femme afro-américaine. « Je ne sais pas si vous êtes vraiment faite pour entrer à Princeton », lui a asséné une conseillère d’éducation, alors que cette brillante élève envisageait de présenter sa candidature à la prestigieuse université américaine. « J’ai fait ce que j’avais toujours fait. Je me suis dit, je vais vous montrer si je ne peux pas entrer à Princeton. Et j’y suis entrée ». « Mais il y a des millions de jeunes, de personnes de toutes origines qui souffrent de voir leur potentiel étouffé (…) et cela les rend amers », a regretté Michelle Obama.

Michelle Obama écarte une candidature à la Maison-Blanche. L’ancienne Première Dame a également raconté avec humour à quel point elle ne souhaitait pas que son mari s’engage en politique. « Quand il s’est présenté à la Maison Blanche, honnêtement, je pensais qu’il ne gagnerait jamais (…) J’avais prévu d’être la femme aimante qui le réconforterait à la fin de la campagne en disant : tu as vraiment essayé, mon chéri ». « J’espérais qu’il perde (…) Mais il a gagné ! », s’est-elle exclamée. « Et deux fois en plus ».

Et si elle a laissé échapper quelques piques contre l’actuel locataire de la Maison Blanche – sans toutefois mentionner le nom de Donald Trump -, Michelle Obama a réaffirmé qu’elle n’avait pas la moindre intention de se porter candidate au poste. « Il faut faire de la place à la nouvelle génération », a-t-elle plaidé, en appelant les jeunes à voter.

Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...