ESPAGNE : Le candidat MACKY SALL sans mandataires dans des centres de vote

Réalité inédite, du jamais vu dans les annales de l’histoire électorale au Sénégal : un candidat à la présidentielle sans mandataires dans des centres de vote. Oui, incroyable mais vrai, surtout pour le candidat sortant, Macky Sall, candidat de l’APR, parti au pouvoir, et aussi de la grande coalition Benno Bokk Yaakaar.

Cette situation s’est produite en Espagne, le 24 février 2019 passé, jour des élections présidentielles célébrées au Sénégal et en Espagne, un des pays de la Diaspora.

En effet, à l’heure de l’ouverture des centres et bureaux de vote, tous les mandataires des autres candidats avaient leurs cartes les accréditant pour les centres de vote, sauf ceux du candidat Macky Sall du Benno Bokk Yaakaar.

Tous les responsables du Benno Bokk Yaakaar qui devaient être des mandataires ont été humiliés par les présidents des bureaux de vote qui leurs ont refusé l’entrée dans les centres et bureaux de vote et les ont chassés pour non possession de cartes les accréditant.

Les informations reçues auprès du Consulat Général du Sénégal en Espagne nous ont permis de savoir que ce sont les plénipotentiaires du candidat Macky Sall qui n’avaient pas transmis les listes de mandataires qui leur avaient été bien remises par les responsables des différentes zones, dans les délais fixés par le code électoral.

Ce manquement est une faute très grave qui a très fortement pénalisé le candidat Macky Sall ici en Espagne. Et d’autant plus que la majorité des présidents de bureaux de vote, et même certains membres de la DECENA sont de l’opposition, bien qu’appartenant aux associations chargées, en rapport avec le Consulat Général du Sénégal en Espagne, d’organiser les élections dans les différentes localités où il y a des centres de vote.

Telle est la situation incroyable mais réelle que les responsables de l’APR et du Benno Bokk Yaakaar ont vécue ici en Espagne dans plusieurs localités. Humiliation totale pour des responsables très engagés et dévoués d’un parti au pouvoir, et qui devaient représenter, en qualité de mandataires, le président sortant Macky Sall.

Des mesures devront être prises pour qu’une telle situation ne puisse jamais plus se répéter.

Bilbao-Espagne, ce 26 février 2019.

Professeur Aboubacry Abba KANE

Vice Coordonnateur Général DSE Espagne.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...