Etats-Unis : Démarrage de la campagne de parrainage Benno Bokk Yakaar

Les principaux responsables de la Coalition Benno Bokk Yaakaar des Etats-Unis se sont retrouvés pour lancer le parrainage du candidat Macky Sall en compagnie de Mimi Touré. C’était hier samedi 8 septembre à  Harlem. On comptait la présence des responsables de l’Apr, de l’Afp, du Ps, du Pit et des mouvements de soutien, tous venus des sections de New York, de Philadelphie, du Connecticut, de Washington mais aussi d’Etats lointains comme Memphis-Tennessee, Denvers-Colorado, ou encore Cincinnati. 

Cela a été l’occasion pour Mimi Touré,  coordinatrice nationale du pôle à dédié, de revenir sur le bien-fondé du parrainage en disant que l’histoire a donné raison aux députés qui ont voté la loi. Autrement, dira-t-elle, avec la centaine de postulants à la candidature présidentielle, l’élection du 24 février 2019 aurait tout simplement tourné à la farce. L’envoyée spéciale de Macky Sall a saisi l’occasion pour faire le tour d’horizon de l’actualité en revenant sur les cas du maire de Dakar et de Karim Wade. Sous ce rapport, elle a indiqué qu’aux Etats-Unis,  il n’y a pas besoin de longues explications pour comprendre les risques encourus par les politiciens qui touchent à l’argent public.

Leur condamnation par la Justice américaine se compte en plusieurs années de prison, compare l’ex-garde des Sceaux. Elle a rappelé à ceux qui disent que Macky Sall élimine ses adversaires par la Justice que la liste de BBY aux législatives de 2017 a eu 4 fois plus de voix que celle de Khalifa Sall à laquelle participait aussi Idrissa Seck. Elle a également rappelé que le maire de Dakar a été battu au référendum en 2016. Par conséquent, déduit-elle, Khalifa Sall  ne peut pas constituer une menace électorale majeure pour le Président Macky Sall. Selon Mimi Touré, « les scandales de l’ère du Président Abdoulaye Wade sont encore frais dans les mémoires et Karim Wade ancien ministre du Ciel, de la Terre et de la Mer, comme l’appelaient les journalistes, s’est enrichi illicitement ». A l’en croire, Wade-fil a répondu de ses actes devant la Justice sénégalaise qui l’a condamné. De nombreux orateurs ont pris la parole pour réaffirmer leur engagement auprès du Président Macky Sall et tout en demandant un renforcement des moyens pour la campagne de parrainage et le partage des informations sur la situation politique du Sénégal en vue d’être plus offensifs dans la communication en vue de contrecarrer la campagne d’intoxication de l’opposition.

La réunion s’est tenue dans une atmosphère cordiale et il a été retenu sur proposition de la coordinatrice nationale du pôle Parrainage de rendre hommage aux alliés du Président Macky Sall en désignant un membre de BBY comme coordonnateur du comité aux USA. Le responsable du Pit a été choisi pour faciliter la coordination de l’équipe en charge du parrainage aux Etats-Unis.

 

Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...