Etats Unis : Le message de fraternité d’Abdoul Gadiri Diallo, Président GUICA à la communauté de NY-NJ & CT

L’année 2017 s’est achevée avec beaucoup de succès et de satisfactions pour la Communauté Guinéenne de New York-New Jersey-Connecticut (GUICA NY-NJ-CT) en termes d’objectifs réalisés par l’association.
En effet, la consolidation et le raffermissement de la solidarité entre guinéens et guinéennes de la diaspora de New York ont été marqués par le lancement de l’application de recensement de la communauté, le sponsoring de trois équipes de football, la rescousse des compatriotes en détention pour immigration illégale et d’ailleurs tout a été illustré lors de l’assemblée générale tenue en septembre 2017.

C’est dans cette optique que la Communauté Guinéenne de New York-New Jersey-Connecticut entend continuer dans la même dynamique pour  2018 avec beaucoup d’espoir, ensemble avec des collaborateurs engagés, pour la volonté de contribuer au développement du pays soit une réalité.   

Les perspectives pour l’année nouvelle seront réalisées avec beaucoup plus de sagesse, de courage, d’inspiration pour des succès escomptés.   

Mais, la lueur d’espoir serait de redonner le pouvoir à tous les compatriotes la possibilité de choisir un nouveau président et son équipe le 11 février 2018 dans le respect des statuts et règlements intérieurs. C’est pourquoi,  le président sortant Abdoul Gadiri Diallo a lancé un vibrant message à toute la communauté de NY-NJ & CT afin de sortir massivement pour le triomphe de la démocratie, sans aucune influence négative des éventuels résultats des communales en Guinée une semaine plus tôt. la Communauté Guinéenne de New York-New Jersey-Connecticut demeure la référence en matière d’organisation communautaire par son mode d’élection et son dynamisme.

Néanmoins, face aux statistiques effrayantes des décès de jeunes et d’adultes, de la délinquance juvénile, de divorces, de désastre de migrants. Il urge d’adopter du nouveau changement positif pour dans sa famille pour espérer l’amélioration de la vie notamment en procédant à des visites médicales semestrielles, en ayant un esprit d’entreprenariat privé, en faisant du sport, en ayant un cadre de dialogue, un respect des lois du pays hôte, , en ayant  aussi une bonne hygiène de vie conjugale, une l’éducation académique et sociale cohérente.

2018 devrait renforcer  la fraternité entre les guinéens de la diaspora appelés expatriés et les compatriotes restés au Pays. De même que la reconnaissance par l’Etat de la puissance de la Diaspora comme cinquième roue de la Guinée, dans le cadre d’une franche collaboration, est plus qu’une nécessité.

Recueillis par Issa Nabé, Conakry

 

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...