Etats Unis : M.Papa Ibrahima Sow, Président de l’Association des Sénégalais d’Amérique ( A.S.A ) sur l’apport décisif des femmes de la diaspora (vidéo)

Dans le cadre de la journée de l’Association des Sénégalais d’Amérique dédiée aux femmes en général et en particulier à celles vivant dans la diaspora  présidée par Mme Ndéye Sally Diop Dieng, Ministre de la Femme de la famille et du Genre, nous avons rencontré le Président de l’A.S.A,  Papa Ibrahima Sow. Dans cet entretien, il revient sur le rôle déterminant des communautés de la diaspora dans le développement du Sénégal dont les femmes demeurent la clé de voûte. Organisée en marge de la 62 e session de la condition de la femme, cette journée a eu lieu le 18 mars au National Black Théâtre à Harlem, New York en présence d’une forte mobilisation de la communauté et de leurs invités.  Entretien ….

Présentez vous à nos lecteurs

Je suis Papa Ibrahima Sow, Président de l’Association des Sénégalais d’Amérique (A.S.A) qui est une organisation basée à New York et qui existe depuis 30 ans. Cette année nous fêtons notre 30 e anniversaire. L’ASA compte plus de 6000 membres répartis à travers tous les Etats des Etats Unis.

Notre siège social se trouve à Harlem, à Little Sénégal avec une d’administration fonctionnelle, un bureau executive, un comité directeur et une assemblée générale qui se réunit tous les deux (02) ans. L’ASA comme je viens de le dira est une organisation ancienne et  très large  qui est consciente de ses responsabilités au niveau du leadership dans la diaspora.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, c’est avec un cœur lourd que nous déplorons les pertes humaines enregistrées dans nos rangs au sein de la diaspora sénégalaise qui est une et unie. Nous partageons la douleur qui a frappé les communautés sénégalaise d’Italie et d’Espagne. Nous suivons de près cette situation. Elle touche toute la nation sénégalaise particulièrement toute la diaspora sénégalaise. Nous avons espoir que ce sera le déclic et que l’Etat du Sénégal va s’impliquer pleinement pour faire en sorte que de choses pareilles ne se reproduisent plus ou encore que nos frères et sœurs émigrés dans le monde soient suffisamment protégés. Ceux qui ont commis ces actes barbares soient pris et mis devant leurs responsabilités par la justice de ces pays.

Journée dédiée aux femmes de l’ASA

Ce soir, nous avons accueilli le Ministre de la Femme de la famille et du Genre Mme Ndéye Sally Diop Dieng et sa délégation qui vient présider la journée dédiée aux droits des femmes en général et en particulier aux droits des femmes émigrées. C’est un évènement que nous organisons depuis des années et qui nous permet de nous retrouver pour discuter, évaluer les avancées qui ont été faites au niveau des droits des femmes et voir également ce que nous pouvons pousser pour avoir davantage de progrès. Ce soir, Mme le Ministre est venue avec une forte délégation composée d’officiels sénégalais dont la vice-présidente de l’Assemblée Nationale, la vice-présidente de HCCT, d’autres Ministres du gouvernement qui l’accompagnent. Comme par le passé, l’occasion a permis de discuter de la condition des femmes immigrées et surtout d’évaluer les avancées faites dans ce domaine parce que nous savons que si les femmes ont plus de droits, c’est la nation sénégalaise qui en profite.

Cette journée a également permis de reconnaitre des femmes membres de l’ASA, très valeureuses qui se sont distinguées dans service rendu à la communauté sénégalaise. La manifestation de ce soir est une parmi les activités que nous organisons au cours de l’année. Au mois de décembre, nous avions organisé un grand forum en partenariat avec l’Etat du Sénégal à travers le Consulat Général du Sénégal à New York, à travers la direction générale des sénégalais de l’extérieur autour de la thématique relative à l’investissement des sénégalais de l’extérieur.

C’est une question à laquelle  nous accordons une vive importance au niveau de l’ASA parce que quand nous arrivions à la tête de l’association, nous avions  dit qu’il fallait rompre  avec les revendications classiques. Il faudrait qu’on mette sur la table des revendications novatrices qui prennent en compte les besoins actuelles des émigrés. Nous nous sommes rendus compte qu’il y a beaucoup d’opportunités d’investissement qui existent au pays. Nous avons également constaté un grand besoin de retour  au pays pour investor et qu’il y avait un grand gab dans le sens où les sénégalais de la diaspora ne sont pas suffisamment informés, ni suffisamment encadrés pour connaitre les réelles  opportunités d’investissements existants.

On s’est dit qu’il fallait s’investir dans ce créneau qu’on encadre nos membres, qu’on appelle également l’Etat à nos côtés pour montrer ces différentes opportunités. Le forum de décembre 2017 était la 3 e Edition et c’est quelque chose que nous comptons organiser chaque année. Il n’y a pas mal de manifestations que nous organisons et qui vont dans le sens  de l’animation de la communauté sénégalaise des Etats Unis. Egalement, dans le sens de nous distinguer dans le leadership de la diaspora parce que c’est une communauté extrêmement large qui fait presque le ¼ de la population sénégalaise et qui si elle est bien encadrée pourrait être le grand vecteur du développement soit par le transfert d’argent mais également d’autres opportunités à saisir en termes de technologies, de compétences et surtout au niveau de l’entreprenariat que les sénégalais acquièrent dans les pays d’accueil. C’est pourquoi, à chaque fois que nous faisons  ces animations, nous tendons la main à l’Etat parce qu’au bout du compte, nous croyons fermement que la diaspora demeure une pièce maitresse dans le développement économique de notre pays.

En outre, nous tendons la main à toutes les organisations de la diaspora à travers le monde. Nous sommes conscients  que c’est dans l’unité  que nous pouvons réaliser ce grand changement au profit des populations que nous avons l’honneur de servir y compris les populations basées au Sénégal.

Entretien réalise par Jamil thiam, New York

 

Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...