Euro 2021 : l’Italie championne, la finale, les classements, les temps forts… Ce qu’il faut retenir

EURO 2021. Et voilà, c’est finalement l’Italie qui gagne à la fin ! La Nazionale a été sacrée championne d’Europe de football, ce dimanche 11 juillet, après sa victoire au tirs au but dans la finale de l’Euro 2021 face à l’Angleterre. Retour sur les temps forts de la compétition…

  • L’Italie est championne d’Europe de football, à l’issue de la finale de l’Euro 2021 disputée face à l’Angleterre, à Londres, ce dimanche 11 juillet 2021. Menés dès les premières minutes de jeu après un but de Luke Shaw (2e), les Azzurri, en pleine renaissance, ont brisé le rêve de tout un pays en égalisant en 2e mi-temps par Leonardo Bonucci (67e), puis en s’imposant aux tirs au but (1-1, 3-2 t.a.b.) pour s’adjuger leur deuxième titre européen. Un raté de Marcus Rashford sur le poteau, puis deux arrêts d’un impérial Gianluigi Donnarumma devant Jadon Sancho et Bukayo Saka, ont scellé le sort des Three Lions dans un stade de Wembley bouillant et parfois indiscipliné. Cette finale de l’Euro 2021 a été marquée par des débordements quelques minutes avant le match et des agressions de supporteurs italiens quelques minutes après. Le bruit et la fureur n’auront pourtant rien changé : l’Angleterre n’a pas réussi à ramener son premier trophée dans un Euro.
  • Cet Euro 2021 s’achève sur quelques certitudes – le retour de l’Italie et de l’Angleterre parmi les grands après des années de disette – mais aussi des doutes, notamment du côté de l’équipe de France. Certes dans le « groupe de la mort » face à l’Allemagne et le Portugal, les champions du monde en titre n’ont jamais réellement réussi à dominer leur sujet. En témoignent le nul face à la Hongrie (1-1) ou celui contre la Seleção (2-2) dans cette poule F, comme le 8e de finale cruel perdu face à la Suisse (3-3, 5-4 aux t.a.b.). D’autres grandes nations auront connu mauvaise fortune dans cet Euro, comme l’Allemagne et le Portugal justement, éliminées elles aussi dès les huitièmes, mais aussi l’Espagne, la Belgique ou les Pays-Bas.
  • Parcours des équipes, temps forts et matchs clés, plus beaux buts, meilleurs buteurs… Retour sur ce qu’il faut retenir de cet Euro 2021

15:00 – Les Pays-Bas impressionnants puis décevants

Les Pays-Bas étaient l’une des jeunes équipes à suivre dans cette compétition. Le sélectionneur Frank de Boer avait fait confiance à de jeunes joueurs pour cet EURO 2021. Les hollandais avaient parfaitement commencé la compétition avec un succès 3-2 dans un match fou contre l’Ukraine avant de confirmer contre l’Autriche (2-0) avec un nouveau but du latéral droit Denzel Dumfries (2 buts en 4 matchs). Ils ont terminé en beauté dans leur groupe avec un succès 3-0 contre la Macédoine du Nord avec un but de Memphis Depay et un doublé du milieu de terrain et capitaine Georginio Wijnaldum. Les Pays-Bas ont fini premiers avec 8 buts marqués en 3 matchs et 2 encaissés. Impressionnants en phase de groupes, les hollandais ont montré un autre visage en huitièmes de finale face à la République tchèque. Bousculés en seconde période, le défenseur central Matthijs de Ligt a commis une grossière erreur. Pris de vitesse il a stoppé volontairement le ballon avec sa main et a écopé d’un carton rouge. A 10, les Pays-Bas ont fini par craquer et encaisser 2 buts. Une défaite 2-0 décevante pour une équipe qui pouvait prétendre d’aller en quarts de finale. Frank de Boer a annoncé sa démission, le futur entraineur de cette équipe devra récréer une nouvelle dynamique avec les jeunes joueurs.

14:30 – Une Belgique à deux visages dans la compétition

La Belgique figurait comme l’une des équipes favorites au titre final dans cet EURO 2021. Arrivés troisièmes de la dernière Coupe du Monde en 2018, les Diables Rouges avaient majoritairement le même groupe pour cette compétition. Le sélectionneur de la Belgique, Roberto Martinez, avait cependant opté pour un nouveau dispositif par rapport à 2018 avec trois défenseurs pour un 3-4-3. Il a pu compter sur le retour en forme de son capitaine et attaquant Eden Hazard qui n’avait pas beaucoup joué au Real de Madrid à cause de ses blessures répétées à la cuisse. La Belgique avait bien démarré son EURO avec une victoire 3-0 face à la Russie avec un doublé de son buteur Romelu Lukaku. Pour son deuxième match, elle avait du batailler pour venir à bout du Danemark. Kevin De Bruyne avait tout changé dès son entrée sur la pelouse puisqu’il avait délivré une passe décisive et avait marqué le but victorieux. Enfin, la Belgique avait terminé en tête du groupe B avec 9 points grâce à son succès 2-0 contre la Finlande. En huitièmes de finale, un seul tir cadré a suffi à la Belgique pour battre le Portugal (1-0), avec le but de Thorgan Hazard, malgré la domination nette des portugais (qui ont manqué d’efficacité devant les buts). Mais l’aventure belge s’est terminée plus tôt que prévu avec une défaite 2-1 en quarts de finale face à l’Italie. Menés 2-0, Lukaku avait remis les siens dans le match avec un but inscrit sur pénalty. Le score restera inchangé malgré les tentatives de De Bruyne et de Lukaku, toutes arrêtés par Donnarumma. Avant la Coupe du Monde 2022, Roberto Martinez devra bâtir une nouvelle équipe avec une toute nouvelle génération.

14:00 – Un Danemark solide et valeureux

Le Danemark aura fait partie des bonnes surprises de cet Euro 2021 avec sans doute la République Tchèque, l’Ukraine, la Suisse et la Hongrie dans une moindre mesure. Les coéquipiers de Kasper Schmeichel, le fils de Peter Schmeichel, champion d’Europe en 1992, ont été dominés par la Finlande lors d’un premier match dans la poule B marqué par la crise cardiaque de Christian Eriksen. Un événement majeur de cet Euro qui aura donné un supplément d’âme à l’équipe qui va ensuite faire front face à la Belgique malgré la défaite (2-1) puis se qualifier au mental face à la Russie (4-1). Les Danois pourront même se hisser jusqu’en demi-finale en battant le Pays de Galle (4-0) en huitième de finale et la République Tchèque en quart (2-1). Un très beau parcours en définitive.

13:28 – Une Espagne qui se cherche encore

L’Euro 2021 n’aura pas été celui du grand retour de l’Espagne. Après un Euro 2016 lors duquel les champions du monde 2014 avaient été sèchement éliminés par l’Italie (2-0) et une Coupe du monde 2018 lors de laquelle ils avaient été sortis aux tirs au but par la Russie au même stade de la compétition, la Roja arrivait dans cet Euro 2021 avec un effectif renouvelé, sans Sergio Ramos et sans la main mise historique du Real Madrid sur l’équipe. Malgré quelques belles prestations, les hommes de Luis Enrique ont ramé dans cette compétition avec un nul contre la Suède (0-0) et la Pologne (1-1), puis deux victoires plus éclatantes face à la Slovaquie (5-0) puis la Croatie en huitième de finale (5-3), marquées notamment par le retour de Sergio Busquets, remis du Covid. Le quart de finale aura été quant à lui été haletant (1-1, 3-1 aux t.a.b.), comme la demi-finale face à l’Italie. Menés à l’heure de jeu, les Espagnols auront arraché le nul par Morata en fin de match avant de sombrer lors de la séance de tires aux buts (1-1, 4-2 aux t.a.b.). A l’arrivée, c’est une équipe qui se cherche encore qui est sortie de la compétition à l’avant-dernière marche, mais qui pourrait revenir très fort fin 2022 pour la Coupe du monde au Qatar.

13:00 – Un Portugal plein de potentiel mais impuissant

Le Portugal, tenant du titre avant d’arriver à cet Euro 2021, aura montré lui aussi plusieurs visages dans cette compétition. Comme toutes les équipes du « groupe de la mort », les Portugais ont été éliminés dès les 8e de finale, d’un petit but contre la Belgique, dans ce qui se présentait comme la plus belle affiche, sur le papier, des ces huitièmes. Les Portugais se montreront très inspirés et souvent très dangereux lors de ce match, mais butteront sur une défense belge et un Courtois implacables. Mais auparavant, Ronaldo et ses coéquipiers se seront plusieurs fois fait peur : face à la Hongrie lors du premier match du groupe F qu’ils battront 3 à 0 mais dans les dernières minutes, face à l’Allemagne en encaissant 4 buts (4-2) et enfin face à la France avec un match nul (2-2) qui aurait pu virer à l’élimination. Lot de consolation pour Cristiano Ronaldo : il a été sacré meilleur buteur de l’Euro 2021 devant le Tchèque Patrick Schick. Les deux auront inscrit cinq buts pendant la compétition, mais le joueur de la Juve devance celui du Bayer Leverkusen grâce à une passe décisive de plus.

12:30 – L’Allemagne sort elle aussi de cet Euro par la petite porte

Comme la France, l’Allemagne est elle aussi sortie de cet Euro 2021 très vite, en huitième de finale. Les homme de Joachim Low ont été éliminés par l’Angleterre, avec un bilan mitigé. Sortie du bien nommé « groupe de la mort » avec difficulté, la Mannshaft à enchaîné une défaite face à la France (1-0), une victoire face au Portugal (2-4) marquée par un peu de chance (deux CSC) et un sursaut en 2e mi-temps, et un autre nul contre la valeureuse Hongrie (2-2). Face à l’Angleterre en 8e de finale, les Allemands ont dominé les premiers échanges de la rencontre mais ont finalement assez vite laissé le reste aux Anglais. Après l’ouverture du score par Raheem Sterling à 15 minutes de la fin, Harry Kane faisait vibrer de nouveau le coeur de Wembley et de tout un pays à la 86e minute (2-0). Müller avait pourtant la balle pour changer le courant des choses et faire basculer le destin de son côté. Mais au moment de conclure son face à face avec Pickford alors que le retard n’était que d’un but, le joueur du Bayern a manqué le cadre et la chance de pouvoir relancer la rencontre. Joachim Low, vainqueur de la Coupe du monde en 2014 après avoir été troisième en 2010 et 2006 (en tant qu’assistant de Jürgen Klinsmann), finaliste de l’Euro 2008, demi-finaliste en 2012 et 2016, quitte finalement son équipe par la petite porte.

12:00 – La France éliminée dès les 8e de finale de cet Euro 2021

Difficile de retracer les temps forts de cet Euro 2021 sans penser immédiatement à l’élimination précoce de l’équipe de France. Les champions du monde en titre ont été sortis le 28 juin en 8e de finale face à la Suisse et ce malgré un trio de rêve à l’avant, avec Antoine Griezmann, Kilian Mbappé et Karim Benzema. Les Bleus sont sortis en tête du groupe F, le groupe de la mort, après une victoire prometteuse face à l’Allemagne (1-0) et deux nuls contre la Hongrie et le Portugal (1-1 et 2-2). Ils se contenteront aussi d’un nul au terme d’un match fou face aux Helvètes (3-3), marqué une première mi-temps catastrophique et par une égalisation de la Suisse dans les toutes dernières minutes du match suite à un véritable naufrage défensif. Le management et les choix tactiques de Deschamps ont été remis en cause, il apparaît aussi que l’ambiance était loin d’être idyllique chez les Bleus, notamment durant de ce match face à la sélection helvète, avec notamment des discussions plus qu’animées entre Paul Pogba et Adrien Rabiot, la vraie-fausse sortie de Kingsley Coman, le tout sous l’œil impuissant du sélectionneur. La rencontre a également été tendue en tribunes, où étaient rassemblées les familles des joueurs : Véronique Rabiot, la mère du milieu de terrain, se serait ainsi laissée aller à des critiques acerbes sur les coéquipiers de son fils, provoquant notamment la colère des clans Pogba et Mbappé… 

11:30 – L’Angleterre perd sa première finale à l’Euro après un parcours mitigé

La statistique a l’allure d’une anomalie mais est pourtant bien réelle : l’Angleterre, place forte du foot européen et mondial, n’avait jamais réussi à se qualifier pour une finale de l’Euro par le passé. La malédiction n’a été qu’en partie levée ce dimanche soir à Wembley. Les Three Lions avaient déjà atteint le dernier carré en 1968 (défaite contre la Yougoslavie) et en 1996 (défaite contre l’Allemagne). Rappelons que le seul titre international décroché par les Anglais remonte à la Coupe du monde 1966. Dans cet Euro, les Three Lions auront alterné le très bon et le médiocre. Le début de compétition aura notamment été assez poussif avec une petite victoire face à la Croatie (1-0), un nul totalement insipide face à l’Ecosse (0-0) et une victoire sans relief face à la République Tchèque (1-0). Harry Kane et ses coéquipiers se seront réveillés en huitième de finale face à l’Allemagne (2-0) et surtout face à l’Ukraine en quarts (4-0). La demi-finale face au Danemark aura quant à elle été très disputée, les hommes de Southgate ayant été poussés jusqu’aux prolongations (2-1) avant la finale qu’on connaît.

11:15 – L’Italie impressionnante lors de cet Euro 2021

L’Italie aura donc offert un beau spectacle tout au long de cet Euro 2021. Offrant un jeu animé et offensif, à mille lieues des clichés historiques sur la Squadra Azzura et animés d’une solidarité et d’un esprit d’équipe sans faille, les Italiens ont survolé la phase de poules, l’emportant 3 buts à 0 lors du match d’ouverture de cet Euro face à la Turquie puis écrasant la Suisse sur le même score. Les hommes de Mancini rencontreront un peu plus de difficultés dans le dernier match de la poule A, face au Pays-de-Galles mais remporteront haut la main leur ticket pour les huitièmes. Suivront deux autres matchs compliqués face à l’Autriche (2-1) et la Belgique (2-1) lors desquels c’est surtout le collectif italien qui va marquer les esprits. La demi-finale d’anthologie face à l’Espagne (1-1, 4-2 aux t.a.b.) viendra confirmer la renaissance de la Nazionale.

11:07 – L’Italie impériale et bien avant cet Euro 2021

Incapable de se qualifier pour la Coupe du monde 2018 en Russie, l’Italie a fait le pari de la révolution en nommant Roberto Mancini sur le banc de la Nazionale. Un pari réussi, puisque l’ancien attaquant de la Sampdoria de Gênes a misé sur la jeunesse et sur un jeu attractif. Mieux, les Italiens ne savent plus perdre. Les coéquipiers de Marco Verratti n’ont plus perdu depuis 35 matchs en comptant cette finale de l’Euro 2021, avec un total de 27 victoires ! Le précédent record national datait de plus de 80 ans, avec les 30 matches sans défaite sous les ordres de Vittorio Pozzo, entre 1935 et 1939. Un sélectionneur qui a offert à l’Italie ses deux premières étoiles mondiales (1934 et 1938). La dernière défaite de l’équipe de Mancini remonte maintenant à près de trois ans, le 10 septembre 2018 contre le Portugal (0-1), en Ligue des Nations.

10:39 – La fête gâchée des Anglais dans cet Euro 2021

L’Angleterre pensait enfin pour voir ramener un titre à la maison, 55 ans après le dernier acquis, en Coupe du monde, en 1966 mais aussi son premier titre européen. La fête des supporters anglais, qui se sont massés dans une marée rouge et blanche devant Wembley dès dimanche après-midi a finalement été gâchée. Et pas seulement du point de vue sportif : une odeur teintée de fumigènes et d’alcool a vite envahi les rues de Londres, avec des débris de verre par milliers et des masques quasiment absents. En amont du match, l’ambiance s’est parfois tendue quand des personnes, éméchées, ont jeté en l’air des pierres, canettes de bières, sacs à dos et cônes de signalisation sur des passants, ou quand des supporters sans billet ont réussi à s’introduire dans le stade, selon la police et la société gestionnaire du stade. Plusieurs agressions de supporters italiens ont également été filmées et diffusées sur les réseaux sociaux à la sortie du stade, à l’issue de la rencontre. La police de Londres a effectué 49 arrestations et a annoncé que 19 policiers avaient été blessés en marge de la finale, « ce qui est totalement inacceptable », a-t-elle twitté.

10:33 – L’erreur de coaching de Southgate remarquée après cette finale

En faisant entrer Marcus Rashford et Jason Sancho à la dernière minute de la prolongation hier, avec l’idée de les aligner pour la séance de tirs aux buts, le sélectionneur anglais Gareth Southgate a sans doute commis la plus grosse erreur de la finale hier et sans doute de tout l’Euro anglais. L’entrée du jeune Bukayo Saka (19 ans), un peu plus tôt, a elle aussi été indirectement fatale à l’Angleterre. Malgré deux arrêts de Jordan Pickford, ces trois joueurs ont en effet raté leur tentative, laissant le gardien italien Gianluigi Donnarumma et toute l’Italie exploser de bonheur. Gareth Southgate a endossé la responsabilité de l’échec. « J’ai choisi les tireurs », a-t-il assumé auprès de la chaîne britannique ITV. « C’était ma décision de lui donner ce penalty », a-t-il continué au sujet de Bukayo Saka, dernier tireur de la séance, dont la frappe a été arrêtée par le gardien italien Gianluigi Donnarumma. « On a travaillé ça avec eux à l’entraînement. C’était un pari ».

10:21 – Retour sur un Euro 2021 plein de rebondissements

L’Italie est donc championne d’Europe de football. La Nazionale est venue à bout de l’Angleterre, chez elle, hier soir à Wembley, en arrachant un match nu (1-1) puis en s’imposant au bout de la nuit aux tirs au but (3-2). Les hommes de Roberto Mancini, qui ont fait sensation tout au long de cet Euro 2021, sont sans doute ceux qui méritaient le plus le titre si l’on considère l’ensemble de la compétition et le spectacle offert. Après des années difficiles, l’Italie est bien de retour au sommet. Nous vous proposons toute la journée dans ce live de décrypter les temps forts de cet Euro 2021, marqué évidemment par une élimination précoce des champions d’Europe (le Portugal) et champions du monde (la France) en titre et pas quelques surprises…

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...