Festival de BD d’Angoulême : le palmarès 2018 couronne la puissante « Saga de Grimgr » de Jérémie Moreau, Fauve d’Or Prix du Meilleur album 

Le palmarès équilibré du 45e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême fait la part belle aux femmes, à la jeunesse et à l’humour avec une saga islandaise pleine de souffle, la biographie drôlissime et instructive de Thomas Pesquet, des dessins coquins, une critique humoristique de l’entreprise…

Détail de l'affiche du festival d'Angoulême 2018 signée Cosey
Détail de l’affiche du festival d’Angoulême 2018 signée Cosey © FIBD2018

Prix d’honneur : Naoki Urasawa

Le mangaka de 57 ans, déjà honoré par une splendide exposition rétrospective, reçoit un fauve d’honneur.

Naori Urasawa, dans l'exposition à Angoulême en 2018
Naori Urasawa, dans l’exposition à Angoulême en 2018 © Radio France / Anne Douhaire/France Inter

La Saga de Grimr de Jérémie Moreau, Fauve d’Or Prix du Meilleur album 

Un prix largement mérité pour une fabuleuse épopée parue chez Delcourt, signée par un jeune auteur. A travers le destin de Grimr, jeune orphelin, rond, roux, rebelle et doté d’une force de caractère phénoménale, on assiste à la naissance d’un volcan sur fond du quotidien pauvre et austère de l’Islande du XVIIIè siècle. Le parcours d’un personnage qui, parti de rien, dans un pays où le lignage est important, devient une force de la nature… 

Dans la combi de Thomas Pesquet, Marion Montaigne, Fauve d’Angoulême Prix du public Cultura 

La biographie du spationaute préféré des Français, parue chez Dargaud. La dessinatrice Marion Montaigne poursuit en beauté et avec humour sa mission de vulgarisation scientifique en bande dessinée avec le récit au long cours de la mission spatiale de Thomas Pesquet, depuis sa vocation d’astronaute jusqu’à son retour sur Terre en juin dernier. 

 

Couverture de La Saga de Grimr de Jérémie Moreau et Dans la combi de Thomas Pesquet de Marion Montaigne
Couverture de La Saga de Grimr de Jérémie Moreau et Dans la combi de Thomas Pesquet de Marion Montaigne / Delcourt/Dargaud

Jean Doux et le mystère de la disquette molle de Philippe Valette : Fauve Polar SNCF

Déjà auréolée du Prix Landerneau 2017, cette histoire d’enquête parue chez Delcourt autour d’une mallette contenant une disquette molle découverte dans un faux-plafond, est une critique caustique du monde de l’entreprise 

Les Amours Suspendues, Marion Fayolle, Éditons Magnani Fauve d’Angoulême Prix spécial du jury 

Des histoires d’amours sous tous les angles signées par une jeune dessinatrice de l’intime au talent fabuleux. 

Bien, Monsieur #8, collectif : Fauve d’Angoulême Prix de la bande dessinée alternative  

Née en 2015 grâce au crowdfunding, cette revue se veut irrévérencieuse et politique. Son but est d’évoquer des thèmes politiques : l’écologie, le féminisme, la sexualité, le bien-être animal, ou encore la langue de bois…  Collective, la revue est dirigée par Elsa Abderhamani et Juliette Mancini, l’auteure de l’étonnant De la chevalerie (Atrabile) : un livre drôle et loufoque qui dénonçait le machisme avec des images détournées de tournoi médiéval.

Fauve d’Angoulême Prix du Patrimoine : Je suis Shingo tome 1, de Kazuo Umezu,  

Paru aux Éditions Le Lézard Noir, ce manga d’horreur signé Kazuo Umezu met en scène l’éveil à la conscience d’un bras mécanique, incarnation de la passion de deux enfants.  

  • Happy Fucking Birthday – Megg, Mogg & Owl, Simon Hanselmann, Fauve d’Angoulême Prix de la Série Publié chez Misma. 
  • Fauve d’Angoulême Prix Révélation : Beverly, Nick Drnaso, Éditions Presque Lune 

Rappel 

Le Grand Prix d’Angoulême : Richard Corben 

Le festival international de la BD d’Angoulême a couronné le dessinateur américain de 77 ans, figure de proue de « Métal hurlant », ex-star de la BD underground des année 1970, peintre à l’aérographe de mondes fantastiques, de monstres aux muscles hypertrophiés et de femmes dépoitraillées.   

Fauve d’Angoulême Prix Jeunesse : La guerre de Catherine de Julia Billet et Claire Flauvel, Rue de Sèvres 

Une plongée dans la Seconde Guerre mondiale avec Rachel Cohen, jeune juive qui se réfugie dans une école où elle est responsable de l’atelier photo. Mais les mesures anti-juives arrivent et Rachel doit fuir…  

Le jury était composé de :  

  • Guillaume Bouzard, Président du Jury, dessinateur 
  • Clara Dupont-Monod. Journaliste et écrivaine à Marianne, Clara Dupont-Monod tient une chronique littéraire dans l’émission Par Jupiter ! sur France Inter.
  • Camille Jourdy : Auteure de la trilogie Rosalie Blum, adaptée au cinéma par Julien Rappeneau en 2016, et plus récemment  de Juliette : Les fantômes reviennent au printemps (Actes Sud). 
  • Bruno Podalydès. Acteur, réalisateur et scénariste français.
  • Marco Prince, Compositeur et chanteur le leader de FFF (Fédération française de Fonck), collectif mythique des années 1990.
  • Lucie Servin : Historienne et journaliste spécialisée en bande dessinée
Les fauves au FIBD
Les fauves au FIBD / FIBD2018
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...