Fonds de garantie pour l’investissement des Sénégalais de l’extérieur : 450 millions pour les entrepreneurs de la diaspora

L’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (Adepme) a signé, ce lundi, avec le Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip) une convention de financement portant sur la mise en place d’un sous-fonds de garantie d’une dotation initiale de 450 millions de francs Cfa. Cette cagnotte est destinée à faciliter aux entrepreneurs de la diaspora sénégalais établis notamment en France, en Espagne, en Italie et en Belgique l’accès aux financements bancaires. 

Le Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip) de Thérèse Faye et l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (Adpme), dirigée par M. Idrissa Diabira, veulent faciliter l’accès aux crédits aux entrepreneurs sénégalais de l’extérieur. Pour mutualiser leurs forces, les deux structures ont ainsi signé lundi une convention portant «sur la mise en place d’une dotation de 450 millions de francs Cfa, à travers le sous Fonds de garantie pour l’investissement des Sénégalais de l’extérieur (Fogarise), ciblant la diaspora sénégalaise établie, notamment en France, en Espagne, en Italie et en Belgique».
«La composante entrepreneuriale est extrêmement importante. Encore plus dans le contexte actuel, on a vu que la crise du Covid-19 a provoqué des difficultés économiques. L’enjeu de cette journée, c’était de signer un partenariat avec le Fongip pour pouvoir apporter des réponses aux problèmes de financement des membres de la diaspora», explique Idrissa Diabira, directeur général de l’Adpme, qui informe que ce fonds de 450 millions de francs Cfa a été constitué grâce à l’apport de l’Adpme pour 300 millions de francs et le Fongip pour 150 millions de francs. «C’est surtout un partenariat exemplaire. Il s’agit de constituer des synergies, de mutualiser nos actions», ajoute M. Diabira. Il salue l’expertise du Fongip qui, à travers le lien qu’il est parvenu à tisser avec le secteur bancaire, pourra aider à l’atteinte de l’objectif qui consiste à mobiliser 1 milliard de francs Cfa de crédit bancaire pour le compte toujours des porteurs de projets et entrepreneurs sénégalais résidant en France, Belgique, Espagne ou Italie et souhaitant réaliser des projets d’investissement au Sénégal. «C’est comme un premier pas. Pour faire un marathon, il faut bien commencer quelque part. Je  pense que l’enjeu c’est de commencer quelque part», argumente M. Diabira.
Mme Thérèse Faye, administratrice du Fongip, rappelle que «ce mécanisme de financement procède du Programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement (Paisd)». «Et c’est tout heureux que la mise en œuvre de cet accord de financement se déroule dans un contexte de relance des activités productrices de valeurs ajoutées pour l’économie et de revenus pour les populations», souligne Mme Thérèse Faye. Avant d’indiquer : «La convention que nous signons contribuera à la mise en place d’une offre de crédit adaptée aux Pme.» Ce sous-fonds est géré par le Fongip et la structure «permettra d’accompagner le financement des porteurs de projets et entrepreneurs issus de la diaspora avec des besoins de financement allant jusqu’à 50 millions de francs Cfa».

Amed NDIAYE, wabitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...