Fonds de résilience de 12,5 milliards : la diaspora exige une reddition des comptes

Convaincu de l’impertinence de la somme de 12,5 milliards de francs CFA allouée symboliquement à la Diaspora dans le cadre du programme de résilience lancé par le gouvernement du Sénégal face aux impacts de la pandémie Covid-19, le Collectif EntreNousDiaspora, qui avait proposé une réorientation de cet argent, voit ses craintes confirmées lors des opérations de distribution desdits fonds.

De manifestes irrégularités ont été constatées à différents endroits tout au long du processus et les attentes de bon nombre de nos compatriotes demeurent insatisfaites, en particulier nos compatriotes toujours bloqués au Sénégal faute de vols affrétés. Ces atteintes ne sauraient être considérées comme des éléments mineurs ou des cas isolés, car, entre autres, il s’ agit là des maigres ressources du peuple sénégalais.

En tant que cadre unitaire de défense des intérêts de la Diaspora qui regroupe des Sénégalais résidant dans près de 33 pays, le Collectif EntreNous-Diaspora réclame, au nom de la bonne gouvernance et de la transparence,  une levée du voile sur la gestion de ces fonds afin de situer les responsabilités et d’en tirer les conséquences.

 À cet effet, nous pensons que la diaspora ne peut pas servir de prétexte et exigeons :

  • une évaluation qualitative et quantitative de cette allocation de 12,5 milliards FCFA, 
  • un audit financier des opérations engagées à confier à un organe indépendant habilité;
  • la publication des résultats des évaluations et des audits ; 
  • et la résolution de la situation des immigrés bloqués au Sénégal.

Enfin, le Collectif EntreNous réitère sa demande au gouvernement du Sénégal d’impliquer la diaspora sur le traitement des questions la concernant.

wabitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...