France : La semaine culturelle de l’Association des Sénégalais de l’Hérault a rendu un bel hommage à Sidy Barro Ndiaye

AA
L’Association des Sénégalais de l’Hérault a fêté, exceptionnellement sa semaine culturelle du 21 au 23 avril 2016. Le Dimanche 24 Avril, elle s’est associée à la journée culturelle Cheikh Ahmed Tidiane Chérif (RTA) à Mauguio. L’édition de cette année, célébrée sous le thème « L’impact de l’engagement citoyen sur le devenir du continent africain » est placée sous le parrainage- hommage à feu SIDI BARRO NDIAYE, qui fait partie de ces hommes et femmes, dévoués, qui ont su construire l’association des sénégalais de l’Hérault et la diriger sur des bases extrêmement solides, durant 27 ans dixit Balla DIEYE, président du conseil d’administration de l’ASH.

La cérémonie officielle de lancement des activités de ladite semaine a eu lieu à la compagnie du consul général de Marseille : Madame Yandé NDIAYE et de son vice-consul; en présence de M.Robert COTTE, conseiller municipal, représentant le maire de Montpellier (il est passé en éclaire malgré son agenda chargé !), de M Hussein BOURGI, conseiller régional, représentant la présidente de la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, du responsable de l’agence de Montpellier de Attijarawafa banque, de la directrice la maison des relations internationales ainsi que de la directrice de la Maison Martin Luther King. C’est par un discours du Président de l’ASH que la cérémonie a commencé : « C’est avec un plaisir renouvelé que nous vous accueillons dans cette maison riche en symboles pour procéder au lancement de la 20ème édition de la semaine culturelle sénégalaise. » Sur l’hommage au parrain de la semaine culturelle, Balla DIEYE souligne : « … Il était cette figure tutélaire qui se préoccupait naturellement du sort de ses semblables. Homme aux multiples facettes, il est une chose qui le transcendait profondément, c’était son engagement.

Sidy incarnait l’esprit de cette association
Sidy le pilier de la gauche sénégalaise. Sidy le panafricaniste. Sidy le syndicaliste. Sidy l’homme de théâtre et de lettre. L’homme de culture. Sidy le spécialiste de l’environnement. Sidy le militant associatif. Sidy le Montpelliérain. Et surtout Sidy le Sérëer. Sans doute l’appartenance qui revendiquait le plus. Il était fier de ses origines et travaillait autant que faire se peut à les valoriser.
Ses actions militantes en France l’ont conduit à s’impliquer dans la cause des sans-papiers, dans l’alphabétisation et l’éducation des travailleurs résidants dans les foyers de la région parisienne et dans laformation d’étudiants au militantisme. Sidy Barro Ndiaye a marqué plusieurs générations d’africains à Montpellier. Son engagement pour le panafricanisme a beaucoup fait avancer la cause. Il a notamment participé activement à la mise sur pied du Collectif des Africains de Montpellier : le CAM.
Sidy Barro Ndiaye a toujours été un militant actif de l’ASH. Il n’a jamais rechigné à assister à une réunion. Il ne s’est jamais fait prier pour une publication. Et il n’était jamais avare en conseil. Son départ constitue une lourde perte pour la communauté sénégalaise, pour la diaspora africaine, pour la ville de Montpellier et pour le Sénégal. Cet hommage n’est que symbolique car, en vérité, le meilleur hommage que nous puissions lui rendre, est de perpétuer ses engagements, et surtout de suivre le chemin si brillamment tracé.

Repose en paix Doyen !
« Militant associatif dès son jeune, Sidy Baro Ndiaye a été de toutes les batailles pour la conscientisation de la jeunesse sénégalaise face aux enjeux du développement de son pays et du combat pour la libération sous toutes ses formes de la jeunesse africaine. » souligne Issa NDOYE dans son intervention. Il indique que le choix porté sur Sidy est un honneur fait à toute « l ‘institution ». Grâce à votre mobilisation massive, votre implication et vos soutiens, l’organisation de la Journée Culturelle de l’Association des Sénégalais de l’Hérault qui s’est bien déroulée du 21 au 24 avril 2016. L’événement en lui-même a rencontré un vif succès avec près de 200 participants venus de tout le département de l’Hérault de Marseille et de Paris pour honorer la culture sénégalaise à Montpellier.  Nous vous en remercions dixit Balla DIEYE.

 Madame Yandé NDIAY, Consul général de Marseille

Intervenant à son tour, le consul général de Marseille, Madame Yandé NDIAYE a exhorté les sénégalais de l’Hérault à se conformer aux règles du pays hôte. Elle a souhaité la bienvenue à l’ensemble des personnalités participant à la cérémonie. Elle a exprimé la gratitude du Consulat général de Marseille. Elle entend développer la collaboration, la coopération et la coordination entre ses services et l’ASH et de renforcer l’esprit de représentation de l’ASH la coopération auprès des autorités locales.
La semaine culturelle a démarré avec un débat sur le sujet : « L’impact de l’engagement citoyen sur le devenir du continent africain » ; une table ronde interactive avec projections de diapos. Mr Issa NDOYE, qui a axé son intervention autour des repères historiques et les figures emblématiques de l’engagement citoyen en Afrique, et dans le monde noir. Second intervenant, Mr Santou MAC-EDHYN, titulaire d’un master de responsable de formation, Ingénieur de formation, qui a passé 25 de sa carrière professionnelle dans le « middle management ». Soucieux de tirer le meilleur de chacun en milieu du travail, il a toujours recherché les leviers qui mobilisent les individus pour les amener à se surpasser. Ecrivain, Santou Mack-Edhyn est l’auteur de plusieurs livres dont « Christianisme et management » et « Réflexions sur les handicap de l’Afrique noire ». Son intervention était axée sur le présent et l’avenir de l’engagement citoyen Africain : Forces, faiblesses, opportunités et menaces.
Toutes les contributions étaient très informatives et après chaque intervention l´auditoire pouvait poser des questions aux intervenants. Au vue du temps imparti, l’ASH va probablement prévoir une suite à ce débat ; comme le souhaite Marilyne, cubaine, attachée de presse de Santou MAC-EDHYN.

La nuit culturelle du vendredi 22 avril a été marquée par une présence massive des sénégalais de l’Hérault, avec nos amis africains et français. Amadou DIOP, membre fondateur de l’ASH, nous a lu le texte, pour rendre hommage à Sidy, de Coupet BADIANE. Texte qu’il nous a envoyé depuis Dakar. Ancien membre de l’association des sénégalais de l’Hérault, Mamadou NDAO, nous a aussi envoyé, un papier, depuis Dakar. Il y note ; « Sidy, c’est aussi l’intellectuel capable d’une formidable remise en question, qui détestait les lieux communs et abhorre les certitudes figées. Pour Sidy, il faut débattre pour faire jaillir la lumière. Je prie pour que sa tombe soit illuminée par cette lumière qu’il a tant recherchée jusqu’aux bords de Montpellier (CAM). » Du côté des arts, les performances de l’artiste-peintre Ouzin, ont séduit les âmes d’artistes comme nous l’avions prévu. L’association des étudiants camerounais, nous a présenté un ballet qui combine plusieurs pas de danses des diverses régions du Cameroun. Elle nous a présenté aussi un ballet de mix de musique traditionnelle ; en prélude de leur événement du 4 juin 2016 : date de la fête nationale du Cameroun. Avec son nom de marque « WU-T », qui veut dire afficher la différence en wolof, Djenaba NGOM nous a présenté un défilé avec des tissus africains pour les femmes et enfants. Lesquels enfants ont eu une interactivité avec, le conteur Iréné DOMBOUE du « pays des hommes intègres » et ami de Sidy.

La nuit culturelle s’est terminée sur un goût inachevé. Pour une contrainte de temps liée à la salle, le sabar n’a pas eu lieu. Et nous en sommes désolés souligne un membre du comité d’organisation ; qui a laissé sous-entendre que l’ASH organisera un « Tannebëer » prochainement. Le samedi 23 avril 2016, aux abords du terrain de la Pompignane, et après un tournoi de foot de 12h à 15h, les jeunes étudiants sénégalais, scandaient : « FI NGO KO MOOME ! ». C’est – à – dire que ce territoire leur appartient. La semaine culturelle de l’association des sénégalais de Montpellier édition 2016, s’est terminée avec la participation massive des sénégalais à la journée culturelle dédié à Chaikh Ahmed Tidiane Chérif (RTA) ; journée organisée par l’Association des Mourides de Montpellier.

N’est-ce-pas un bel hommage à Sidy !
« Sidy Barro NDIAYE était un militant et un défenseur acharné de la cause africaine. Membre éminent de l’Association des Sénégalais de l’Hérault, il a formé beaucoup d’étudiants au militantisme et au don de soi. Il a consacré sa vie à défendre les plus faibles. » Yallah nako Yallah Yeureum ! Allah uma amine !

Mayssa Gaye Marame Thiam

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...