FRANCE : Ĺe front pour le depart de Macky Sall denonce vigoureusement les méthodes du consulat du Sénégal à Paris

Le FDM a appris à travers les réseaux sociaux que le consulat du Sénégal à Paris , va procéder à la distribution des cartes d’electeurs, ce lundi 5 novembre.

Le FDM denonce vigoureusement le procédé du regime de Macky Sall , qui vise à tenir éloigné les représentants des partis politiques de l’ opposition légalement mandatés au sein de la commission administrative.

En effet ; l’article l.65 stipule la mise en place d’un comité électoral chargé de la gestion du processus électoral.

Nonobstant cet article du code électoral, le consul fraudeur initie la remise des cartes sans la mise en place du comité électoral.

Qui plus est,l’article L.54 interdit à tout citoyen coupable de violations des lois électorales pendant les trois dernieres annees de prendre part au processus électoral.

Pour rappel , c’ est le cas du consul général du Sénégal à Paris , qui a été pris la main dans le sac avec une bande de jeunes filles lors d’ un tri « sauvage « .

Macky Sall , encore une fois de plus démontre, que lui et ses subalternes n’ ont aucun respect pour le peuple sénégalais.

Pour preuve la publication des listes électorales faite en catimini à travers un procès verbal ; et sans la totalité des inscrits jusqu’à ce jour.

Il est même incapable de respecter son propre code électoral qu ‘ il a conçu de manière unilatérale afin d’ avoir les coudées franches dans sa quête diabolique d’ un second mandat quasi impossible.

Le FDM,a travers les représentants des partis politiques de l’opposition réitère sa volonté d’ exercer le droit que lui confère la loi électorale, et mettra tout en oeuvre pour exiger la transparence du processus électoral.

Le FDM, exorte le peuple sénégalais dans toutes ses composantes à faire échouer la tentative de hold- up électoral du président sortant; qui a fait de la rétention des cartes d’electeurs une stratégie pour s’assurer un improbable second mandat .

C’était le cas lors des législatives de juillet 2017 , oú plus de deux millions et demi de sénégalais ont été privés d’ un droit constitutionnel élémentaire, celui de voter .

Le FDM, avise l’opinion nationale et internationale, qu’ il fera face à toute tentative de consfication du suffrage du peuple ,et se donnera les voies et moyens d’abréger les souffrances de nos concitoyens.

Ĺe front pour le depart de Macky
FDM

Aucun texte alternatif disponible.
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...