France : Le Philosophe – conférencier Pape Bakary Cissoko sur la dimension des Diakhankés

hqdefault

Cette communauté peut faire l’objet d’un travail de sociologie pour comprendre comment à travers les réseaux sociaux , des gens qui ont en commun touba-diakha se retrouve pour échanger, discuter, chanter et transmettre des informations importantes sur l’histoire etc.

Une association, un regroupement de gens de diakha. Les diakhanké sont réputés érudits du coran, ils ont rencontré et côtoyé les soudanais, fait du commerce avec les arabes. Les diakhankés sont un peu partout en Afrique.

Ils sont dispersés dans certaines régions du Mali, du Sénégal, de Guinée, de Gambie, de Guinée Portugaise et de Sierra Leone. Il s’agit d’une sorte de confédération de familles de marabouts dont l’origine remonte aux premiers temps de l’islamisation des noirs d’Afrique occidentale et qui naquit et s’organisa dans la principale région aurifère, le Bambouk, en vue d’assurer et de monopoliser, grâce au prestige religieux et à d’habiles alliances, le fructueux négoce avec les Arabes d’abord, puis, c’est ce qui explique l’expansion vers l’ouest, avec les Européens. La colonisation devait réduire considérablement leur activité commerciale et leur rôle culturel de lettrés et de missionnaires de l’Islam et les forcer à compter de plus en plus sur l’agriculture et l’élevage.
Aujourd’hui les gens de Madina Diakha ont voulu se regrouper pour se souvenir, échanger pour perpétuer la tradition en la modernisant. Ils outils de NTIC Facebook, viber, WhatsApp, Skype, etc, sont mis à profit pour rassembler cette grande communauté dispersée dans les 4 coins du monde.

C’est ainsi que Union 34 familles de diakha est née avec à son compte plus de 4000 personnes, une véritable force, bien organisée.

A la barre on aura Mr le Professeur, un érudit du coran, un prédicateur moderne et républicain, Séyni Kéba GASSAMA, Mr Kaba, Mmes Kaba et Sakho, etc.

Sur Watsapp, Mr S K GASSAMA parle à sa communautés, rappelle l’histoire, la tradition, la religion, donne des conseils sur les comportements à avoir et ce dans un langage direct, franc avec des références issues de son expériences de voyageur mais d’e théologien musulman. Les femmes s’expriment en audio ou écrivent pour se saluer, chanter, parler, converser et quand Mr S. K. Gassama ou Mr Kaba doivent parler, Mme Kaba la vice-présidente dit stop aux envois pour laisser l’orateur s’exprimer tranquillement pendant que beaucoup écoute à travers le monde.
Pour continuer à informer la communauté, Mr .S K. GASSAMA en homme de communication a invité Pape B CISSOKO, philosophe, formateur interculturel pour venir via Watsapp répondre aux questions posées par Mmes E. Kaba et Sakho et c’était en direct le samedi 27 aout 2016 pendant 90 mn.
Les sujets abordés sont nombreux et divers sur la vie et autres sujets : Le couple, la notion de secret, l’utilisation des portables par les enfants, aider les femmes dans la gestion du quotidien, la CAF, les rythmes scolaires des enfants à la rentrée.

Quand on parle de ces sujets c’est dire à quel point la communauté veut comprendre pour mieux agir. Quand on connaît il faut donner la bonne information claire et nette et S K GASSAMA dit souvent que certains ont du Savoir mais ça ne sert pas aux autres et à quoi bon. Union 34 Famille de Diakha veut partager, conseiller, animer, donner de la joie, raffermir les liens, se retrouver via les réseaux sociaux qui rompent les distances.

lire-http://papcissoko.free.fr/index.html 

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...