France : Les Mondiaux de Surf 2017 à Biarritz, les Lions du Sénégal chez eux

La 4e journée des Mondiaux de surf a été marquée par le sans faute des français, tous qualifiés pour le 2e tour. Elle a aussi permis de découvrir des surfeurs inconnus et une nation émergente du surf : le Sénégal qui ne se contente pas d’animer la Grande Plage. Devise de l’équipe : du plaisir !

Danemark, Chine, Sénégal, Uruguay... Des drapeaux du monde entier se cotoient sur la Grand Plage de Biarritz pendant ces Championnats du Monde - Radio France
Danemark, Chine, Sénégal, Uruguay… Des drapeaux du monde entier se cotoient sur la Grand Plage de Biarritz pendant ces Championnats du Monde © Radio France – Thibault Vincent

Quarante-sept délégations sont engagées dans ce Championnat du Monde ISA 2017. Un record ! Et pour cause, le surf est entré dans le giron des disciplines olympiques et sera, pour la première fois de son histoire, au programme des JO 2020 à Tokyo.

« Le Surf n’a pas de frontières »

Dix nations font donc leur apparition pour la première fois aux Mondiaux cette année. Une fierté de participer à cette universalisme affirme Oumar Seye, vice-président de la Fédération Sénégalaise de surf :

Voir tous les drapeaux qui flottent, c’est ça qui nous prouve que le surf n’a pas de frontières. On est tous pareil, on aime l’océan, on aime le surf, ce sport nous réunit mais ça ne nous divise pas.

Les Sénégalais ont pris leurs marques sur la Grande Plage de Biarritz - Radio France
Les Sénégalais ont pris leurs marques sur la Grande Plage de Biarritz © Radio France – Thibault Vincent

Oumar Seye, premier sénégalais passé surfeur professionnel dans les années 90, est aujourd’hui l’un des principaux promoteurs du développement de sa discipline dans son pays. Il est aussi l’entraineur de cette équipe, qui pour sa première participation a fait le déplacement avec 4 surfeurs, une équipe masculine complète, quand d’autres n’en ont qu’un. Des novices loin d’être ridicules puisque tous se sont qualifiés pour le 2e tour.

« On va tout manger »

Mbabou Gueye et Assane Mbengue ont franchit les repêchages ce mercredi matin et rejoint Cherif Fall directement qualifié lundi, et Thierno Sambe mardi, au son des djumbés. Une vraie fierté pour ce jeune homme, et pour son équipe, dont le mot d’ordre est de prendre du plaisir… et d’en donner :

On est tellement contents d’être tous là. Ca fait du bien. Comme c’est la première fois, que ça c’est bien passé, on est tellement contents. On est motivés, on va montrer notre pays comme des Lions, on va tout manger – Thierno Sambe

Un surfeur sénégalais partant s'entrainer sur la Grande Plage. Une image encore rare y compris au Sénégal - Radio France
Un surfeur sénégalais partant s’entrainer sur la Grande Plage. Une image encore rare y compris au Sénégal © Radio France – Thibault Vincent

Avec cette première participation aux Championnats du Monde, et surtout l‘optique d’une qualification aux JO, Oumar Seye veut croire que la discipline va décoller au Sénégal. Si le pays est de plus en plus prisé par les surfeurs pour ses spots, peu de nationaux se jettent encore dans l’océan.

Le coup d’accélérateur olympique

La Fédération Sénégalaise ne compte que 360 licenciés, dont de nombreux expatriés. Mais les instances sportives commencent à regarder d’un autre oeil ce sport de glisse entré dans le sacro-saint giron olympique :

Le fait que le surf soit devenu olympique, le ministère des sports et les autres fédérations ont décidé d’accompagner le surf et les autres sports de glisse. Et nous ça nous motive. Être la 2e ou 3e nation africaine qualifiée pour les Jeux Olympiques, c’est important pour nos surfeurs, pour notre fédération et pour nous.

En attendant les surfeurs sénégalais s’aguerrissent dans les vagues de Biarritz, sous les conseils d’Oumar Seye qui connait bien le spot pour y avoir passé 16 années avant de repartir porter la bonne vague sur les plages africaines. Sans perdre de vue le mot d’ordre de l’équipe : se faire plaisir

Les Français déroulent

Voir l'image sur Twitter

Les garçons de l’équipe de France ont surfé sur la vague du succès de Pauline Ado et de Johanne Defay. Après Dimitri Ouvré lundi, Vincent Duvignac ce mardi matin, puis Joan Duru et Jérémy Florès se sont qualifiés pour le 2e tour, en remportant tous les 3 leurs séries respectives.

Voir l'image sur TwitterRevivez la 4e journée des championnats du monde avec les meilleurs vagues des 3 français engagés.

Biarritz, France

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...