France : Moustafa Naham, l’auteur du fameux opus Guidelam, la star de Chatou de Paris

Moustafa Naham, l’auteur du fameux opus Guidelam, la star de Chatou (Paris) est l’un des artistes qui jouent le plus souvent à Paris et sa nouvelle collaboration avec le Français Dom Prévost et le Burkinabé Kantala Traoré, avec d’une part le projet « PARIS OUAGA DAKAR »  et d’autre part le spectacle «Extinction» sonne comme un hymne à l’écologie et à l’éveil des consciences sur le danger qui guette le monde avec le réchauffement climatique et la pollution de la Terre.

C’est toute la quintessence écologique de ce projet musical international en hommage à la terre qui tend vers un meilleur équilibre entre l’homme et son environnement naturel. Protéger la Terre tout simplement, c’est aussi le sacerdoce que s’est fixé ce trio considéré comme «une biodiversité culturelle» (un Sénégalais, un Français et un Burkinabé), pour ne pas dire trois mousquetaires contre l’«Extinction» programmée de la Terre.


«Dans le cadre du projet « PARIS OUAGA DAKAR », nous avons mis en branle un spectacle musical qui s’intitule «Extinction ». Qui dit Extinction parle du réchauffement climatique voir la situation climatique du Monde. Et aujourd’hui, si on fait très attention, on se rend compte que même l’ours polaire est menacé. Tout ce qui est glacial est en train petit petit de s’effondrer avec la fonte des glaces et l’élévation du niveau de la mer. Par conséquent, une bonne partie du monde vit avec des tsunami entre autres catastrophes climatiques.», explique l’artiste Mustafa Naham à diantbi.com.

Le projet « PARIS OUAGA DAKAR » avec le Sénégalais Mustafa Naham, le Français Dom Prévost et le Burkinabé Kantala Traoré est un hymne musical à l’écologie et à l’éveil et des consciences sur le danger du réchauffement climatique et de la pollution de la Terre.

«Juste pour dire que le réchauffement climatique est un thème très important dans l’album « PARIS OUAGA DAKAR ». Déjà la conférence internationale sur le climat Cop 21 qui avait regroupé des sommités du monde en était une parfaite illustration. Dans cet album collaboration avec trois artistes, chacun dans le thème «Extinction» a défendu une cause écologique. Dom Prévost, lui, ne pense qu’au réchauffement climatique. Moi, qui suit du Sénégal, je penche plus vers l’insalubrité avec, par exemple, les plages qui ne sont pas bien entretenues, en passant aussi par le thème de la déforestation. C’est pourquoi j’avais eu l’idée de faire une campagne de reboisement à Dagana (Nord du Sénégal), lors du Dialawaly Festival. Kantala Traoré, lui, défend la cause des déchets plastiques au Burkina Faso», ajoute le Sénégalais qui a été Lauréat 2013 du prix Visa pour la Création de l’Institut Français.

Comme le résume si bien Dom Prévost, le «père» du festival Only French, « PARIS OUAGA DAKAR » est assurément «un pacte commun pour chanter le changement romantique qui s’impose en urgence : un monde terrestre réenchanté, plein d’espoir, à l’écoute».


Avec «Extinction», Mustafa Naham, Dom Prévost et Kantala Traoré veulent lancer ainsi par leurs mélodies multiculturelles des « messages modernes et ancestraux de la protection de la vie» sur terre.

Avec «Extinction», Mustafa Naham, Dom Prévost et Kantala Traoré veulent lancer ainsi par leurs mélodies multiculturelles des « messages modernes et ancestraux de la protection de la vie» sur terre.

D’ailleurs, le Groupe d’experts intergouvernemental onusien sur l’évolution du climat (GIEC) a sorti le 9 août dernier un rapport alarmant sur le dérèglement climatique en accusant directement l’action de l’homme sur le climat. Bref, un changement de paradigme comportemental est nécessaire pour la survie de la Terre. Et c’est en cela que projet « PARIS OUAGA DAKAR » est écologiquement révolutionnaire.

Rappelons que Moustapha Naham enseignant de formation et aussi responsable RH porte aussi d’autre casquettes, puisque dans le film de Philippe Faucon intitulé « Amin », tourné en région parisienne, en région lyonnaise (à Lyon, Villeurbanne et Tassin-la-Demi-Lune) et au Sénégal, de septembre à novembre 2017, Moustafa Naham y incarnait le rôle d’Ousmane aux côtés d’Emmanuelle Devos.


Dans le film de Philippe Faucon intitulé « Amin », tourné en France et au Sénégal, de septembre à novembre 2017, Moustafa Naham y incarnait le rôle d’Ousmane aux côtés d’Emmanuelle Devos.
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...