France : Une participation de Mbagnick Diop et du secrétaire d’Etat des Sénégalais de l’Extérieur, Moise Sarr à « Francophonie en Capitales »

La Francophonie en Capitales a vécu hier soir à Paris, à l’hôtel des Arts et Métiers du 16ème Arrondissement. Avec une participation active du Président Mbagnick Diop et du secrétaire d’Etat des Senegalais de l’ extérieur Moise Sarr. Cérémonie organisée par le Groupement du Patronat Francophone – GPF en partenariat avec la CPME de Paris.

En présence du Ministre Français Elisabeth Moreno, Ministre de l’ Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances, du ministre Jean Marie Bockel, de l’ambassadeur Fode Sylla entre autres invités de marque… La cérémonie en images…Ci-dessous le discours du Président Mbagnick Diop à la cérémonie officielle d’ouvertureMonsieur le Ministre,Monsieur le Secrétaire d’Etat, chargé des Sénégalais de l’Extérieur, Moise SARRMesdames, Messieurs, en vos rangs et qualités,Monsieur le Président du Groupement du Patronat Francophone – GPF, Cher ami et frère Jean LOU BLANCHIER,Monsieur le Président de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises de Paris-Ile-de-France – CFPME-Paris-IDF), Monsieur Bernard Cohen HADAD,Hautes personnalités de la Communauté francophone ici présentes,Chers panélistes, Chers participants,Honorables invités.C’est avec un grand plaisir que je prends la parole, en présence de la communauté des acteurs du groupement du Patronat Francophone et des autorités de la République, à l’occasion de ce moment solennel de la cérémonie officielle de la Francophonie en capitale.Aujourd’hui est un jour mémorable pour moi et pour l’entreprise sénégalaise que je représente, mais aussi pour Dakar, le centre des affaires et le poumon économique du pays, car c’est une grande figure historique de la politique et de l’économie de l’Afrique francophone occidentale qui se joint à Paris pour faire vivre cette 1ère édition de la « Francophonie en Capitale », et surtout pour pérenniser cette rencontre qui devra être désormais un rendez-vous économique mondial pour l’ensemble des décideurs au sein de l’espace francophone.Monsieur le Ministre,Monsieur le Secrétaire d’Etat, chargé des Sénégalais de l’Extérieur,Monsieur le Président,Mesdames, Messieurs,J’ai un plaisir immense de partager avec vous les deux sujets du jour qui sont d’une importance capitale pour l’entreprise nationale sénégalaise.En effet, autour des thèmes de la santé, de l’environnement, de la formation des jeunes, du numérique et des nouvelles technologies et enfin de l’accès au financement des entreprises (PME-TPE), il sera d’abord envisagé dans nos travaux les solutions d’une accélération et d’un rattrapage économique post-covid pour se relever des « conséquences de la pandémie sur l’activité économique ».Sur ce premier sujet, le Sénégal a mis en place un Programme de Relance de l’Economie Nationale (PREN) qui est arrimé à la seconde phase de son Programme d’Actions Prioritaires Ajusté et Accéléré (PAP2A) du Plan Sénégal Emergent (PSE).Et dans ce programme déjà en cours d’exécution, il est important de retenir que les autorités publiques ont fait le focus sur le développement de l’entreprise locale sur la période 2019-2023, pour assurer une meilleure relance de l’économie nationale et une amélioration des conditions de vie des populations.Egalement, le PAP2A promeut une souveraineté sanitaire et pharmaceutique avec un Plan de relance du secteur de l’industrie pharmaceutique qui ambitionne de couvrir 30% de la demande en médicaments en 2030 et 50% en 2035, ce qui réduirait la dépendance du Sénégal aux importations avec l’accélération de la production et de la distribution locale de médicaments et de consommables médicaux.Abordant le second sujet qui porte sur « Le numérique : un soutien à la relance économique », le secteur privé national sénégalais s’inspire essentiellement du Document de Stratégie de Développement du Numérique (DSDN) du programme « Sénégal Numérique 2016-2035 » qui s’articule autour du slogan « Le numérique pour tous et pour tous les usages en 2025 au Sénégal, avec un secteur privé dynamique et innovant dans un écosystème performant ».Le coût global de ce projet est estimé à plus de Mille milliards de FCFA (1 milliard et demi d’euros environ), ce qui mesure son importance sur l’écosystème sénégalais mais nous renseigne aussi sur la vision des autorités publiques dans ce secteur stratégique.C’est dire tout simplement, que le secteur privé local sénégalais est très intéressé par les deux sujets que nous allons aborder en cette 1ère édition de la francophonie en capitale, et reste aussi attentif au déroulement de nos travaux ainsi qu’à leurs conclusions qui nous permettront certainement d’alimenter nos futurs échanges à Dakar lors de la 2e édition du Forum International des Entreprises Francophones – FIEF prévue les 09 & 10 novembre 2021.La Francophonie est une force économique, car représentant 16% du PIB mondial, 14% des réserves de ressources naturelles et 20% du Commerce mondial.Pour dire que la rencontre d’aujourd’hui marquera d’une encre indélébile l’histoire de l’évolution de l’espace de la francophonie économique.En effet, la rencontre d’aujourd’hui s’est fixée un certain nombre d’objectifs que nous acceptons ici de partager avec toutes les parties prenantes pour leur réalisation. Il s’agit essentiellement :De soutenir les entreprises locales de Paris et de Dakar sur leurs projets économiques ;De dégager ensemble au cours des travaux une vision commune pour un nouvel avenir de l’entreprise francophone ;De renforcer les liens économiques au sein de la communauté francophone ;Et enfin de bâtir des projets communs durables entre Dakar et Paris ; plus précisément entre le GPF, la CFPME et le MEDSMonsieur le Président du Groupement du Patronat Francophone – GPF, Cher ami et frère Jean LOU BLANCHIER,Je voudrais profiter de l’occasion qui m’est offerte pour te rendre un hommage appuyé, pour ta vision, ton engagement, et surtout ta persévérance…J’apprécie très sincèrement ta présence à mes côtés lors des derniers grands événements organisés par le MEDS aussi bien à Dakar, à Paris et probablement à New York, le 27 novembre prochain.Jean Lou, félicitations ! Bravo ! Et respect !Mesdames, Messieurs les autoritésChers invités,Je suis persuadé de la réussite de notre évènement, car votre vision est fortement partagée par les acteurs économiques francophones.Par conséquent, au nom de l’entreprise sénégalaise et du patronat sénégalais, je vous réaffirme tout mon intérêt pour votre si belle et importante initiative, et vous confirme ici mon engagement à participer activement au Rendez-vous de DOHA (Qatar) pour la 2ème édition de la « Francophonie en Capitale ».Pour conclure, j’ai la forte conviction que nos travaux déboucheront sur des conclusions profitables aux entrepreneurs francophones.Que vive la francophonie !Que vivent les grandes capitales que sont Dakar et Paris !Que vivent les entreprises de l’espace francophone !Je vous remercie de votre écoute active.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...