Gestion du pétrole et du gaz : S.E.M George Hodgson, ambassadeur de Grande Bretagne salue la transparence des contrats

1f5e659bf3efd36777b6345586673305_l

L’ambassadeur de la Grande Bretagne au Sénégal s’est invité au débat sur la gestion des ressources naturelles, en particulier le pétrole et le gaz, qui agite, depuis quelques temps, le landerneau politico-médiatique du Sénégal. Selon le diplomate, la publication des contrats pétroliers par le gouvernement est conforme à l’engagement du Sénégal à respecter le programme Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie) et atteste de la volonté de transparence du Sénégal dans la gestion de ses ressources. Selon le diplomate britannique, « il est clair que le pétrole est un atout très important pour le Sénégal ». Toutefois, « il faut que tout le Sénégal profite de ses ressources naturelles », a-t-il soutenu.

Pour ce faire, « il faut que le Sénégal mise sur la transparence », a-t-il poursuivi. C’est ainsi qu’à travers le programme Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie), « le président Macky Sall s’était engagé à l’époque à respecter les normes du dudit programme lors du sommet du G8 qui s’est tenu en Grande Bretagne en 2013 », a-t-il déclaré. Maintenant que le Sénégal est en train de le mettre en place « avec le soutien » de la Grande Bretagne, « on est très fier de soutenir cette volonté de transparence », dira-t-il. Dans cette optique, « il faut que le Sénégal respecte les normes du programme en publiant les permis ». Ainsi, après la conférence de presse du Premier ministre, en publiant les contrats de concession pétroliers, « je pense qu’il y a là une volonté réelle de transparence du gouvernement du Sénégal », a conclu l’ambassadeur.

M. L. DIEYE

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...