Guinée équatoriale : l’opposition réclame le départ de Jammeh, dictateur gambien en exil

De larges affiches contre la présence de Yahya Jammeh en Guinée équatoriale ont été accrochées à Malabo par des opposants. Ils demandent que « ce dictateur » rentre chez lui pour y être jugé.

Le parti Convergence pour la démocratie sociale (CPDS), deuxième parti d’opposition de Guinée équatoriale, « ne veut pas d’un autre dictateur ». C’est ce qu’indiquaient les affiches brandies mercredi 30 janvier devant son siège, à Malabo.

Le CPDS « demande que ce dictateur de Yahya Jammeh rentre dans son pays, pour répondre de ses actes et crimes commis durant son règne. La Guinée équatoriale ne peut pas se transformer en un pays d’accueil des dictateurs génocidaires », a déclaré Andrés Esono Ondo, secrétaire général du parti.

Le premier parti d’opposition, Citoyens pour l’innovation (CI),dissous en février 2018, s’est dit solidaire de cette démarche. Malabo ne peut accueillir « quelqu’un qui a maltraité son peuple », a déclaré le chef du parti, Gabriel Nse Obiang.

Wabitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...