Haro sur le Wahhabisme, une « dynastie » au cœur du désordre mondial Par Dr Mouhamadou Bamba Ndiaye

bushhhh_1

Nos dirigeants, tant temporels que spirituels, s’emballent dans leur soutien aux Saoudiens dans leur guerre illégitime au Yémen contre des rebelles d’obédience shiite et dans la crise diplomatique actuelle qui les oppose aux iraniens; conséquence d’une application problématique de la Charia ; ils devraient plutôt s’inquiéter d’une menace islamiste certaine, le fait d’une idéologie morbide véhiculée par les ‘’salafistes’’ (‘’fondamentalistes’’) que certains de nos oulémas ont accrédités et qui déclarent illicites certaines créations artistiques (sculptures, monuments, voire photos, vidéos, etc.), l’édification de mausolées, le ‘’culte des Saints’’ et les confréries (tarikhas) ; bref tout ce qui caractérise l’Islam confrérique – un Islam de paix et de tolérance qui a toujours fait toute notre fierté.

Oui, toutes ces pratiques sont considérées par ces oulémas d’obédience wahhabite, comme de ‘’nouvelles formes de polythéisme (idolâtrie)’’ et de graves déviations (hérésies) qu’il faut éradiquer à tout prix ; et dans cette perspective, une propagande est entreprise, supervisée par les autorités saoudiennes et reposant sur des arguments fallacieux ; ce qui rend compte de l’opinion très défavorable qu’ils ont de notre pratique religieuse ; oui, ils nous considèrent, à la limite, comme des égarés et des idolâtres.

Et c’est dire donc qu’il est urgent d’instaurer un vrai dialogue intra religieux – un dialogue sans détours pour restaurer la vraie religion ; promouvoir donc l’orthodoxie religieuse. Oui, il faut d’abord nécessairement balayer devant sa porte ; et ce n’est qu’à ce prix que la menace islamiste sera définitivement écartée. Mais malheureusement, ce n’est pas une tâche aisée, car beaucoup de musulmans ne peuvent pas encore admettre que la Mecque a perdu son leadership et qu’elle n’est plus la référence en matière de Charia, en cette ‘’fin des temps’’ (akhirou zamân). Et pourtant le Prophète (PSL) l’avait prédit, en annonçant que ‘’le Khalifat durera trente années, puis s’établira un royaume’’ (Rapporté par Bukhari). Et c’est donc fini l’époque glorieuse des pieux ‘’Compagnons’’ (Abû Bakr, ‘Umar, Uthman et ‘Alî). Et très certainement, c’est ceci qui explique actuellement le déphasage des oulémas wahhabites et leur assujettissement (subordination) au pouvoir monarchique dont la priorité est de perpétuer la dynastie qu’il a instituée et son leadership dans la communauté islamique – parfois à coup de pétrodollars ; ce qui témoigne indéniablement de leur éloignement manifeste, par rapport à la mission du Prophète (PSL).

En vérité, la lecture maximaliste (rigoriste) de la Charia que préconisent les ‘’fondamentalistes’’, essentiellement d’obédience wahhabite, et qui est la racine principale de l’extrémisme religieux qui gangrène la plupart des pays arabes, n’est en vérité que la rançon de leur hostilité envers le Soufisme (Tarikha) et de leur non-soumission à un guide spirituel doté d’un véritable pouvoir de guidance (‘’waliyyoun mourchidan’’). Au demeurant, le Prophète (PSL) avait prédit tous ces troubles qui accablent actuellement le monde arabe ; ils sont essentiellement en rapport avec l’invasion de la planète par les ‘’Gog et Magog’’ (Ya’jûj wa Ma’jûj) qui sont les ‘’missionnaires’’ de Satan les plus caractéristiques et les plus redoutables, en cette ‘’fin des temps’’ (Akhirou Zamân). Et de rappeler que seul Jésus dont le retour est annoncé de façon très explicite par le Saint Coran (43. L’Ornement : 61-64 – Az-Zukhruf) a le pouvoir de tuer l’Antéchrist (massih dajjâl) et de délivrer l’humanité de tous ces maux qui l’accablent ; oui, seul la foi en lui (ou au Mahdi, son substitut) peut protéger contre les ‘’Gog et Magog’’ – une faveur d’Allah, comme ce fut pour Zhû’l Qarnayn (Alexandre ‘’le Grand’’) (18. La Caverne : 83-98 – Al-Kahf) ; en effet, en tant que le pôle exclusif de rayonnement du Saint-Esprit, il constitue une véritable forteresse virtuelle contre les ‘’Gog et Magog’’ (Ya’jûj wa Ma’jûj). Et donc point de salut en dehors de lui ; dès lors, une nouvelle alliance s’impose à tous ; c’est là, en vérité, la seule alternative pour restaurer l’espoir et sauver ce monde en perdition, à quelques encablures de l’Heure (fin du monde), comme en témoigne explicitement le Hadith :

[Propos du Prophète (PSL)] : “… Les gens du Maghreb (Afrique) connaîtront les meurtres et la peur ; ils seront victimes de la faim et de la hausse des prix, connaîtront des troubles et se mangeront entre eux. Et c’est à ce moment qu’apparaîtra à l’extrême du Maghreb (Afrique) un descendant de Fatima – fille de l’Envoyé de Dieu -, qui n’est autre que le Mahdi devant apparaître à la fin des temps ; il sera la première condition de l’Heure (fin du monde) … “L’Heure se lèvera sur les pires des hommes, et il n’est d’autre Mahdi que Jésus fils de Marie)” … “Le Mahdi est un de mes descendants … ; il emplira la terre d’équité et de justice, tout comme elle avait été le théâtre de l’iniquité et de la tyrannie. Il régnera sept années” (Abû Dawûd) … ‘’ Il [Jésus] tuera le porc, brisera la croix, répandra l’argent et Dieu fera périr en son temps toutes les religions à l’exclusion de l’Islam. Il [Jésus] tuera le ‘’messie de l’égarement’’ (massih dajjal) et la paix se répandra sur terre. … ”“La terre sera emplie de paix, la concorde sera générale … La trêve sera universelle et les ‘’Qurayshites seront dépossédés de leur pouvoir. La terre sera semblable à un plat d’argent donnant ses fruits en abondance (une courte période bénie) … (Ibn Mâja) … “Et les jours et les nuits ne passeront pas (fin du monde), tant qu’un homme du nom de ‘’Yayah’’ (le Confirmateur du Mahdi) n’aura pas pris le pouvoir. (Muslim) [Allusion à la confirmation de Jésus fils de Marie, lors de son premier avènement, par le Prophète Jean Baptiste (Yahyah)].

Ainsi, le Mahdi qui est incontestablement l’ultime rassembleur attitré de la ‘’fin des temps’’ parachèvera la mission du Prophète (PSL) ; et donc en son nom, il remettra les pendules à l’heure, en s’en prenant sans détours et sans états d’âme aux oulémas qui auront dévié de l’orthodoxie ; c’est dire que son avènement entraînera forcément un nouvel ordre mondial qui remettra en cause même le leadership de la Mecque et de toutes les ‘’villes dites saintes’’, du fait des importantes grâces afférant à sa mission et que l’on ne peut trouver nulle part ailleurs, comme le suggère le Hadith :

[Propos du Prophète (PSL) :] « … L’’’Éthiopien (Africain) aux Jambes courtes’’ [le Mahdi] extraira le trésor de la Ka’ba. ». (Abû Dawûd) … « … L’’Éthiopien (Africain) aux Jambes courtes’’ [le Mahdi] ruinera la Ka’ba [et à fortiori toutes les ‘’villes dites saintes’’]. (Bukhari, Muslim). [Et dans une autre version, le Prophète (PSL) a dit :] « Il me semble le voir, noir, les genoux cagneux, en train de démolir la Ka’ba, pierre par pierre. (Bukhari, Muslim)

Et concrètement, il n’est d’autre Mahdi que son confirmateur (continuateur), votre serviteur, car chargé d’apporter les preuves décisives – Un inéluctable ‘’tsunami religieux’’ (‘’chaos salvateur’’) en perspective qui obsède et angoisse les Saoudiens (wahhabites) qui se sont illustrés comme les plus grands détracteurs du soufisme (l’islam confrérique) ; c’est ainsi que vous ne les entendrez jamais parler de la mission du Mahdi (retour de Jésus fils de Marie) qui constitue pourtant la plus importante partie du message du Prophète (PSL), en cette ‘’fin des temps’’ (akhirou zamân) – Une énorme miséricorde qui devait réjouir tous les croyants ! Que son règne vienne donc !!!

DOCTEUR MOUHAMADOU BAMBA NDIAYE

Ancien Interne des Hôpitaux de Dakar

Pédiatre à Thiès

Recteur de l’Université Virtuelle ‘’La Sagesse’’ de la Fondation Serigne Babacar SY Ihsaan – Bienfaisance (Thiès).

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...