HSF lance un appel aux acteurs et demande au président Macky Sall de surseoir au vote de son projet de loi

Dans le discours des respectables chefs d’états, dirigeants et autorités, des mots pleins de bon sens reviennent toujours : « l’Intérêt Supérieur de la Nation ».

Or depuis des semaines, voire même des mois, le projet de loi sur le parrainage suscite polémiques et débats controversés, non seulement entre le pouvoir et l’opposition, mais surtout au sein des populations.

La Société Civile, les Guides Religieux et Simples Citoyens épris de paix ont lancé un appel à tous les acteurs pour un dialogue sincère, des concertations pour aboutir à un accord pour une paix durable, pour la stabilité du pays.

C’est en ce sens que l’organisation internationale de défense des migrants Horizon Sans Frontières, lien de concorde entre les peuples pour la paix et un développement humain durable, interpelle le chef de l’état Macky Sall sur les risques d’incertitudes et d’affrontements relatifs à l’adoption de loi sur le parrainage.

Malgré l’appel des guides religieux et autres acteurs apolitiques, mais imbus des valeurs qui font la fierté du Sénégal, vouloir maintenir, pour ne pas dire « forcer » une telle décision peut faire basculer le pays dans une violence totale et risque de porter un rude coup à la cohésion sociale tant enviée du pays.

Sans entrer dans les détails relatifs à la position des uns et des autres, le constat de HSF le plus évident est que bon nombre de Sénégalais interrogés, méconnaissent le contenu réel de ce projet. D’où un défaut notoire de communication…

Or soumis à une majorité parlementaire mécanique, le souci du peuple sera rangé aux oubliettes, et le projet qui fait craindre des troubles et moments de tensions va passer comme lettre à la poste.

L’image d’un pays modèle et souvent cité en référence pour sa stabilité, son modèle démocratique va en pâtir. Car au chapitre des migrations internationales, 42 ,5 % des migrations intra-africaines sont dirigées vers l’Afrique de l’ouest et le Sénégal est devenu un pôle attractif, un laboratoire de mixité et diversité. Sa déstabilisation va affecter tout le continent.

C’est pour autant de raisons que HSF lance un appel à la raison aux uns et autres, mais surtout exhorte le président Macky Sall, à la hauteur, à plus de responsabilité et au retrait de ce projet de loi pour éviter le chaos au Sénégal.

Dans un registre connexe, la situation géopolitique  du Sénégal, marquée par la découverte d’hydrocarbures renforçant ainsi le degré de vulnérabilité et de convoitise du pays face aux prédateurs économiques qui profitent de la moindre crise pour organiser leur pillage, devrait réunir les acteurs politiques sur l’essentiel qui est la préservation de la paix et des ressources en vue de lutter contre l’extrême pauvreté et le chômage endémique des jeunes.

Horizon sans frontières invite les acteurs à suivre l’appel à la paix, à la stabilité des hommes épris de justice, d’éthique et obnubilés par des valeurs qui ont toujours prévalu au Sénégal : Paix et Ouverture au dialogue.

Le vrai Sénégalais n’est pas seulement de nationalité sénégalaise, mais celui qui aime réellement le Pays de la Téranga, et non ses intérêts personnels.

Boubacar Séyé

Président d’horizon sans Frontières

 

Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...