Ibrahima Thiam: « Il est impératif de fermer la parenthèse Macky pour redonner l’espoir au peuple »

Le discours du coordinateur de la fédération Bokk Gis Gis de France lors du meeting de Mantes-la-Ville, samedi 17 octobre. Cher(e)s ami(e)s,

Vous êtes très nombreux aujourd’hui et j’y vois comme un signe. On nous a interdit de tenir un meeting à Mantes-la-Jolie. Mais les manœuvres et manigances n’ont pas empêché la forte mobilisation des militants. Sachez que Mantes n’est plus le fief de l’APR mais la citadelle de Bokk Gis Gis. Nous avons réussi notre pari.

Messieurs les Représentants des Fédérations Bokk Gis Gis d’Europe;
Messieurs les Présidents de section ;
Messieurs les Représentants des partis politiques;
Messieurs les représentants des jeunes Bokk Gis Gis;
Chers militants et militantes;
Mesdames et Messieurs les Sympathisants;

Chers invités,

Je voudrais vous remercier d’avoir répondu favorablement à notre invitation.

Je remercie particulièrement les membres du bureau fédéral de France qui ont rendu possible ce rassemblement.

La fédération de France constitue un réseau mobilisant militants et adhérents. Elle est l’expression la plus concrète de notre volonté d’être au cœur des préoccupations des Sénégalais de l’extérieur.

Permettez-moi d’adresser une mention spéciale à mes frères et sœurs du bureau fédéral qui donnent leur temps et leur énergie pour défendre les couleurs du parti.

Nous sommes également très honoré de la présence de notre leader le Président Pape Diop et de la délégation qui l’accompagne.

Mais, aujourd’hui, je dois vous avouer que je suis inquiet….
Inquiet parce que je sens que notre Pays va encore vers des moments difficiles.

Les ruptures promises par le Président MackySall aux Sénégalais ne sont pas encore au rendez-vous.

La traque des biens mal acquis qui devait répondre à une nécessité de reddition des comptes, une exigence d’une gouvernance sobre et vertueuse, s’est muée en règlement de comptes politiques.

Sur le plan économique, il semble manifeste que le Président MackySall est incapable de relever les défis auxquels notre pays est confronté.

De son Yoonu Yokute au PSE en passant le PUDC, illustrent bien les tâtonnements et tergiversations à fixer un cap et une vision.

Ces différents objectifs n’étant qu’en construction ou en projet, le scepticisme reste de mise pour une large part de la population sénégalaise.

En effet le gouvernement ne maîtrise rien c’est à dire aucun critère qui assure la voie de l’émergence pour notre pays.

– Ni le taux de croissance économique
– Ni la taille de la population sénégalaise
– Ni la diversification de la production
– Ni la balance commerciale des exportations
– Ni l’intégration au monde financier international
– Ni le rôle stratégique de l’État pour le développement
– Ni les investissements dans la Recherche et le Développement
– Ni la capacité de protéger le territoire

Macky ne fait que promettre des milliards, un distributeur automatique de milliards.

Des milliards, il en a promis :
2O4 milliards à Kolda, 306 milliards à Saint Louis, 255 milliards à Kaolack, 360 milliards à Ziguinchor, 403 milliards à Diourbel, 201 milliards à Tambacounda, 250 milliards à Louga…
Et je ne sais plus combien au Fouta ?

Mais nous espérons qu’il tiendra au moins sa promesse pour la réduction de son mandat afin de soulager le peuple sénégalais.

Macky  Sall n’a pas démontré dans l’exercice du pouvoir la lucidité d’un meneur, ni la clairvoyance d’un guide, encore moins la détermination d’un leader.

Il est impératif de fermer la parenthèse Macky pour redonner l’espoir au peuple.

Et s’il y’a un homme qui incarne ce futur renouveau, c’est bien le Président Pape Diop :une passion et une ambition pour le Sénégal.
Le Sénégal a besoin d’une alternative véritable, d’un projet citoyen clair pour le XXI e siècle.

Le Président Pape Diop est un leader moral et naturel, un homme d’Etat soucieux du devenir du Sénégal.

Nous devons le soutenir pour créer dès maintenant les conditions de la conquête du pouvoir afin de freiner la dégradation sociale et remettre le Sénégal sur la voie de l’émergence et du développement économique.

Vive Bokk Gis Gis, Vive la République, Vive le Sénégal

diaspora.fr

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...