Intégration au sein de l’Uemoa : la libre circulation un frein fatal

Espace de 100 millions d’habitants, 8 pays,pendant 25 ans  d’existence, de 1994 a 2019,  que d’avancées pour l’intégration sous régionale au sein de l’UEMOA.

Toutefois les entraves persistent encore vers  la concrétisation de ce marche commun avec une monnaie commune à  la volonté des pères fondateurs.ainsi a constate madame Aicha Sidikou Kabo, representante résidente de la commission de l’UEMOA au Sénégal.

Malgré, ce principe d’un marche commun, l’équation de la libre circulation des personnes et des biens n’est toujours  pas résolue. au-delà de cette équation majeure, les défis se dressent avec acuité, relatif a la question de l’emploi des jeunes, l’immigration clandestine, le déficit énergétique, changement climatique,la paix et la sécurité  surtout face a la percée du terrorisme au nord mali, Burkina . Ainsi, pour le Président de la Conférence des chefs de l’Etat, Alassane Dramane Ouattara, la réussite de l’Union demeure une priorité fondamentale en passant par des réponses concordantes aux questions gangrenant l’essor d’un marche commun de l’ UEMOA.

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...