Israël: L’humiliation d’un migrant noir à Tel Aviv émeut la toile

Voici une image qui a profondément choqué les internautes et qui continue de susciter la colère de plusieurs d’entre eux. Sur cette photo qui a été publiée le 24 avril dernier par Jonathan Small sur facebook, l’on peut voir un migrant noir violenté par un Israélien qui le tient par les cheveux. Le migrant noir vêtu tout juste d’une petite culotte semble bien faible et souffre de cette torture qui lui est infligée.

Jonathan Small a publié cette photo sur facebook pour dénoncer les mauvais traitements que subissent les migrants noirs dans certains pays du monde, notamment en Israël.

Le photographe américain explique qu’il était en train de se balader quand il a vu des migrants prendre une douche et « ne harcelaient pas et ne blessaient personne ». Mais quelques minutes plus tard, « un groupe d’hommes s’est approché et l’un a commencé à les harceler ».

« Ils les ont poussés, leur ont tiré les cheveux et leur ont fait prendre des selfies humiliants. Quelques passants se sont arrêtés et ont semblé quelque peu troublés, mais il n’y a pas eu de véritable tollé dans l’opinion publique alors que l’abus continuait« . écrit le photographe américain avant de conclure « Sans abri ou logé, noir ou blanc, né en Israël ou à l’étranger, personne ne mérite ce traitement humiliant. Assez de cette merde. »

De nombreux utilisateurs accusent Jonathan Small de « diffuser des fausses nouvelles ». Pourtant France 24 a parlé de l’auteur de la publication.

« J’ai vu beaucoup de gens confondre ce qui s’est passé sur la plage de Tel Aviv avec le fait que les hommes blancs étaient probablement juifs. Il y a même des photomontages où ils ont mis mes photos à côté de photos de camps de concentration « , a-t-il expliqué.

« Mon but était de montrer une situation qui n’est pas normale, où que ce soit, et de dire à ceux qui sont témoins de quelque chose de similaire de faire quelque chose pour que nous arrêtions de voir ce genre de chose », se défend-il.

.wabitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...