Italie – Ibrahima Kobena, président du Conseil des Cultures de la Commune de Palerme contre les migrations illégales

Un appel à l’ensemble de la société pour éviter que la crise des migrations et le sauvetage des naufragés en Méditerranée ne détruisent le tissu social, qui s’est toujours construit à travers des politiques d’intégration et d’inclusion sociale. Ibrahima Kobena, président du Conseil des Cultures (Consulta delle Culture) de Palerme, le lance, en recueillant les nombreuses instances, provenant de citoyens étrangers résidant sur le territoire, non sans une vive inquiétude découlant de la situation et des événements de ces jours-ci.

«La vie des étrangers au cours de ces 14 mois de gouvernement s’est considérablement détériorée», dit le président Kobena, «à cause du Décret de Sécurité qui n’a pas épargné des conséquences, même très graves. Il s’agit de mesures contre l’intégration, qui violent non seulement les principes constitutionnels, mais aussi les droits de nombreux citoyens étrangers. Aujourd’hui, à cause de la politique de dénigrement du gouvernement, il semble que les migrants soient devenus la cause de tous les problèmes. Malgré tout, il est à penser que tous les citoyens italiens partagent la même idée que le gouvernement actuel en crise. En effet, les plus attentifs à une correcte lecture des événements actuels se rendent compte que de nombreux étrangers contribuent au développement de ce pays, en faisant de humbles travaux, qu’il s’agisse de soignants, d’aides domestiques, de travailleurs ou autres. Pourtant, nous nous sentons observés, critiqués et jugés, parfois discriminés par la société, en raison de nos origines différentes, ce qui crée un climat de méfiance entre pauvres».

Ce que la « Consulta delle Culture » espère, c’est que le nouveau gouvernement puisse instituer un Ministère de l’Intégration indépendant, capable de s’occuper de la reconstruction des valeurs humaines et du processus d’intégration et d’inclusion sociale, affirme Ibrahima Kobéna qui conclut, soulignant: «Nous voulons tous contribuer ensemble au développement de l’Italie en activant des réseaux internationaux avec lesquels pouvoir se confronter. Nous sommes pour un pays uni, pour la cohésion sociale, pour la paix. Les mêmes choses que les citoyens italiens ont à cœur».

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...