Italie : Ousmane Cissoko, migrant sénégalais devient un héros en sauvant un Italien de la noyade

Un jeune migrant sénégalais est devenu un héros à Padoue, dans le nord-est de l’Italie. Le jeune homme n’a pas hésité à sauter dans une rivière glacée pour venir en aide à une personne âgée qui s’était jetée dans l’eau. Ousmane Cissoko a d’abord entendu des appels à l’aide puis a vu un homme au beau milieu d’une rivière. Ce jeune migrant sénégalais de 21 ans n’a alors pas hésité à sauter dans l’eau glacée pour le secourir. L’incident s’est produit tout près de Padoue, dans le nord de l’Italie, en bordure d’une passerelle reliant un pont de la rivière Brenta à la ville Cadoneghe peu avant 8 heures du matin. L’homme de 68 ans a, apparemment, sauté dans l’eau depuis le pont pour se suicider. Une femme marchait non loin et Ousmane Cissoko, qui se rendait à vélo à son travail, à Limena, était également à proximité. Le jeune Sénégalais a alors entendu des cris désespérés et compris qu’il n’y avait pas de temps à perdre. S’il ne venait pas en aide à cet homme, personne ne le ferait. « J’ai enlevé mes vêtements et sauté dans l’eau. J’ai attrapé le vieil homme de la main gauche au milieu de la rivière, j’ai essayé de marcher mais je n’avais pas pieds et je coulais. Alors j’ai nagé avec mon bras libre jusqu’à la rive. Quelqu’un a appelé la police et une ambulance. » « J’ai l’habitude de travailler dur » La personne âgée est arrivée à l’hôpital dans un état préoccupant. Ousmane Cissoko, une fois le sauvetage terminé, s’est séché, rhabillé et a directement repris le chemin de son travail. « [Les secours] m’ont demandé si je n’étais pas trop fatigué et j’ai dit non. J’ai eu l’habitude de travailler dur dans mon pays. C’était important de faire quelque chose et je l’ai fait », a-t-il expliqué dans un italien hésitant. Ousmane Cissoko est arrivé en Italie il y a trois ans à bord d’un navire parti de Libye. Aujourd’hui considéré comme un héros pour son courage, il a simplement fait savoir qu’il avait « suivi son cœur ». « Des personnes étaient en train de crier, j’ai vu cet homme dans l’eau, personne n’allait le secourir alors mon cœur m’a dit qu’il fallait absolument que je lui vienne en aide », a expliqué le jeune migrant. À son arrivée en Italie, Ousmane Cissoko a passé du temps dans le centre d’accueil pour migrants de Bagnoli, près de Padoue. Il a maintenant un emploi déclaré et travaille comme employé dans un petit commerce de Limena.
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...