ITALIE:MILAN: LES RESSORTISSANTS DU DJOLOF EN CONCLAVE

Aly_Ngouille_Ndiaye-16-46-2014_12.46.10

ITALIE  : Les ressortissants du Djoloff en conclave en présence du maire de Linguère Monsieur Aly Ngouille Ndiaye pour mettre leur terroir sur les rampes du développement   Réunis au sein d’une organisation dénommée Djoloff Foundation, ces fils du Djoloff ont un seul et unique objectif qui est de redonner à leur chère contrée son lustre d’antan . Créée depuis presque un an maintenant, cette organisation qui en réalité n’est que la version diaspora de Djoloff Foundation Sénégal dont le fondateur est monsieur Leyti Ndiaye un fils du Djoloff revenu d’une longue aventure pour mettre son expérience et son « know how » au service de sa contrée.

Cette organisation dont les commandes sont assurées ici en Italie par Madame Awa Ndiaye compte en son sein des hommes et des femmes ayant pour dénominateur commun le rêve de voir un jour leur terroir caracoler à la tête du au peloton   Prenant prétexte du voyage du maire de Linguère, Madame Awa Ndiaye et ses amis se se sont donné rendez vous à milan pour les besoins d’une réunion décentralisée pour non seulement jeter les bases d’une réflexion sur les maux qui gangrennent le Djoloff mais aussi d’essayer de proposer des solutions durables. Cette organisation née en Vénétie au nord d’Italie est en train d’étendre ses tentacules dans toute l’Italie . C’est ainsi que le rendez- vous de Milan a servi de prétexte pour lancer officiellement Djoloff Foundation Lombardie dont les reines sont confiées à une autre dame tout aussi dévouée à la cause du Djoloff, en l’occurrence Madame Mareme Ndiaye. Cette dernière n’a pas caché sa satisfaction et sa détermination à donner le meilleur d’elle-même pour que les objectifs fixés soient atteints. La rencontre de Milan est d’autant plus importante qu’elle a vu la présence de Madame Rokhaya Ba Toure, consul général du Sénégal à Milan, Monsieur Touty Koundoul un Djoloff Djoloff établi en Italie depuis plusieurs années et premier senegalais à être membre d’un parti politique italien. D’autres personnalités comme Monsieur Aly Baba Faye, conseiller technique du ministre italien de l’intérieur, et Monsieur Mamadou Tall un autre Djoloff Djoloff qui sert à la préfecture de Bergame toujours au nord d’Italie. Ces derniers ont tour à tour salué cette initiative avant de donner des recommandations pour que cette fondation puisse atteindre ses objectifs. Le tournant de la rencontre a été le speech de monsieur Aly Ngouille Ndiaye qui pendant presque trois quart d’heures a non seulement montré sa satisfaction et sa fierté de voir des fils du Djoloff prendre une telle initiative : participer activement au développement du Djoloff. Fidèle à sa réputation d’adepte du concret et de la rigueur scientifique monsieur le maire de Linguere après avoir donner son entière disposition à ses frères, a tenu tout de même à éclairer la lanterne de l’audience sur ses engagements politiques et son soutien à son Excellence monsieur le Président Macky Sall. Dans son argumentaire monsieur le maire de Linguere a dressé un bilan à mis parcours de son compagnonnage avec le Président, compagnonnage qui selon lui a été scellé sur la base d’un consensus dont la quintessence est de sortir le Djoloff de la torpeur . Après avoir convaincu son auditoire monsieur Ndiaye à informer ses frères des différentes rencontres qu’il entend faire durant son périple italien. Dès lundi, il sera reçu par un certain nombre d’autorités italiennes parmi lesquelles on peut citer le maire de Conegliano une ville à forte concentration d’émigrés. Avec ce dernier il fera une scèance qui pourrait à l’avenir déboucher sur des partenariats gagnant gagnant. Avant de se séparer les membres de Djoloff Foundation ont annoncé leur intention d’organiser un forum l’année prochaine ici en Italie, forum qui verra la participation de tout ce que leur contrée compte comme fils, toutes sensibilités confondues pour plancher sur l’avenir du Djoloff. Ce sera l’occasion pour eux non seulement de faire un diagnostique sans complaisance des maux qui freinent l’essor du terroir mais aussi de faire des propositions concrètes et veilleront surtout à mettre sur pied un comité de suivi qui se chargera d’éviter que les conclusions qui sont fruits de beaucoup d’efforts ne finissent dans les tiroirs de l’oubliette.

SAKHO MALICK (BERGAMO, ITALIE)

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...