Khadim Ndiaye, le gardien de but sénégalais du Horoya AC, a dit avoir vécu « des moments difficiles’’ contre Génération Foot,

Khadim Ndiaye, le gardien de but sénégalais du Horoya AC, a dit avoir vécu « des moments difficiles’’ contre Génération Foot, partagé qu’il était entre son devoir de faire son travail en tant que professionnel et ses émotions contradictoires au moment de jouer le représentant sénégalais en Ligue africaine des champions, finalement éliminé par le club guinéen.

« Oui, j’étais partagé et c’était des moments difficiles », a reconnu le portier international sénégalais du Horoya AC, qui a éliminé Génération Foot dès les 16e de finale, s’imposant aux dépens du club sénégalais à l’aller (2-1) à Conakry comme au retour à Dakar (2-0).

 
L’équipe du portier sénégalais va ainsi intégrer la phase des poules de la Ligue des champions. Le champion du Sénégal en titre va pour sa part être reversé en Coupe de la CAF. 
 
« A mon arrivée » au stade Léopold Sédar Senghor, à Dakar, où s’est déroulé le match retour contre le Horoya AC, « il y avait des gens qui scandaient mon nom, d’autres étaient à fond derrière Génération Foot qui est le représentant du foot sénégalais », a-t-il relevé.
 
« Je suis Sénégalais mais je devais agir en professionnel », a souligné Khadim Ndiaye qui a assuré n’avoir eu « aucune pression ». 
 
« Vous savez que le mot pression n’existe pas dans mon dictionnaire et pour la Coupe du monde, je dois prouver en club que je mérite ma place », a-t-il dit.
 
« Je dois travailler dur pour mériter ma place et la confiance du coach, et à ce niveau, rien n’est gagné d’avance », a indiqué le portier international sénégalais. 
 
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...