La fusillade d’Orlando a fait au moins 50 morts et 53 blessés: le tireur était un américain d’origine afghane armé d’un fusil d’assaut AR 15 (photos + vidéos)

La fusillade dans un night-club gay d’Orlando (Floride, Etats-Unis) dans la nuit de samedi à dimanche a fait une cinquantaine de morts et 53 blessés (bilan provisoire), selon le chef de la police d’Orlando John Mina. Le FBI a indiqué qu’il ouvrait une enquête pour «acte de terrorisme», selon un responsable. Le suspect qui a été identifié selon les chaînes CBS et NBC pourrait avoir «un penchant» pour le terrorisme islamiste

La police locale a ouvert une enquête pour acte de terrorisme et la police fédérale avait fait état plus tôt des «sympathies» de l’auteur de l’une des pires fusillades de masse des Etats-Unis pour la mouvance islamiste.

L’auteur de cette fusillade a été identifié comme Omar Mateen, un Américain d’origine afghane, selon les médias américains. Il aurait serait âgé de 29 ans et provenait de St. Lucie dans l’Etat de Floride.

(Photo EPA)

«Nous pouvons confirmer qu’il y a de nombreuses victimes», avait déjà indiqué la police d’Orlando sur son compte Twitter, sans préciser s’il s’agissait de morts ou de blessés. «Le tireur à l’intérieur du club est mort», a-t-elle ajouté, dans un tweet posté environ quatre heures après la fusillade qui a éclaté vers 2h00 locales selon les témoins.

(Photo EPA)

Des tirs non stop

La fusillade a éclaté «vers 2h00» locales, a témoigné l’un des clients de la discothèque, Ricardo Negron, interrogé par Sky News. «Quelqu’un a commencé à tirer. Les gens se sont jetés sur le sol», a-t-il raconté. «Il y a eu une courte pause dans les tirs et certains d’entre nous ont pu se lever et sortir en courant par derrière». Ce témoin dit avoir entendu «des tirs non-stop» pendant problablement moins d’une minute, mais que cela lui a paru beaucoup plus long. «Il y a certainement eu des gens blessés, ou pire», a-t-il ajouté.

Sur CNN, Christopher Hanson a expliqué avoir d’abord cru qu’il s’agissait de la musique avant de comprendre que c’était des tirs. «Je n’ai vu aucun des tireurs. J’ai juste vu des corps tomber. J’étais au bar pour commander un verre, je suis tombé, j’ai rampé pour sortir. Les gens essayaient de sortir par derrière. Quand je suis arrivé dans la rue, il y avait du monde, du sang partout».

(Photos AFP)

Le Pulse d’Orlando, qui se présente sur son site web comme «le bar gay le plus chaud d’Orlando», postait peu après sur sa page Facebook un dernier message lapidaire : «Sortez tous et courez!»

Dernier bilan sur les victimes: 50 morts et 53 blessés selon les chiffres donnés par le Maire d’Orlando Buddy Dyer. Un précédent bilan faisait état d’une vingtaine de morts et de 42 blessés.

Le gouverneur de la province a déclaré l’état d’urgence dans la ville d’Orlando, ce qui lui permet de faire appel à des ressources supplémentaires. De nombreux corps se trouvent encore à l’intérieur de la discothèque, a noté le chef de la police locale, John Mina. Dégager la scène de crime prendra encore «un certain temps».

Selon lui, le meurtrier était muni d’un fusil d’assaut AR 15, d’une arme de poing et d’un nombre indéterminé de munitions.

Ce nouveau drame survient moins de 48 heures après le meurtre par balles, dans cette même ville de Floride, de la jeune chanteuse américaine Christina Grimmie, mais selon la police, il n’existe aucun lien entre les deux affaires

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...