La honte : pauvre Sénégal, pauvre Macky Par Fatou Sock

8332686-13052436Ceux qui me connaissent savent que je n’aime pas les chiffres surtout quand ils viennent des organisations internationales et qu’ils concernent l’Afrique. Certes on peut contester les critères de l’indice de développement humain (IDH) définis par le FMI. Mais comme notre président de la République, Macky Sall, aime  les chiffres et avait  appelé ses opposants à un débat économique prétextant que son bilan dans ce domaine était éloquent. Et confirmé par son sbire Madiambal Diagne qui écrivait dans son journal que les opposants avaient peur de retrouver Macky Sall sur ce terrain parce qu’il avait enregistré de bon résultats et le vécu quotidien des Sénégalais s’était amélioré. Quel mensonge!

Le classement 2015 du FMI plaçant le Sénégal parmi les 25 Pays les plus pauvres du monde sur un total de 197 (reconnus par l’Onu) est un véritable camouflet pour Macky Sall et son régime. Depuis trois ans, il nous fait  croire que le Sénégal est en émergence. Il nous fait croire qu’en trois ans, il a fait plus que Wade qui a duré douze ans à la tête du pays. Ses nouveaux valets, Yakham Mbaye et Souleymane Jules Diop avaient abondé dans le même sens.  Je me demandais est ce qu’ils étaient sérieux ? Dans la foulée de cette propagande mensongère, Macky Sall avait fait le tour du Sénégal et des familles maraboutiques pour demander des prières pour la réussite de son fameux « Plan Sénégal Émergent », ce « baratin »,  selon Malick Gackou,  ce « cirque » à en croire Idrissa Seck. N’est ce que pas que lui, Macky Sall, qui disait qu’ « on ne peut pas développer un pays avec des chapelets » ?

Toute personne honnête sait que les choses ne bougent pas. Et le Sénégal s’enfonce de jour en jour. N’est-ce  pas que c’est Dansokho, ministre d’Etat et conseiller de Macky Sall qui disait « On a échoué (…)  on est renvoyé à cinq ou six ans en arrière » en parlant des coupures de courant et de la pénurie d’eau.

Certes on ne peut juger le président Macky Sall en trois ans, la tâche est ardue. Mais ce qui est inquiétant, c’est qu’il laisse apparaitre de signe d’ « incapacité notoire » pour développer le pays. Et Idrissa Seck avait raison quand il affirmait qu’il est tellement « incompétent » qu’il est « incapable de terminer les chantiers » que Wade lui a laissés.  L’arrêt des  travaux de l’aéroport de Diass en est une parfaite illustration.

Ce classement arrive à son heure parce que des politiciens véreux, des groupes de presse, des  intellectuels, des personnalités religieuses, coutumières et des artistes, ont été recrutés à coup de millions, pour vanter et vendre  les mérites et les réalisations économique de Macky. Hélas, le mensonge ne perdure pas! Depuis trois ans des économistes comme Moussa Touré ou simples citoyens  ne cessent de dire que l’économie du pays s’abîme et la politique menée par Macky n’est pas efficace pour ne pas dire qu’elle est nulle.

Les chiffres du FMI traduisent une réalité que personne ne peut nier : la pauvreté extrême et dégradante des foyers sénégalais. Ne soyez pas étonnés, que le chroniqueur des lundis de Macky Sall, Madiambal Diagne vienne tirer sur le FMI ou dire que ce sont les conséquences de la gestion de Wade. Faux! Même du temps de Wade on n’a jamais été dans cette mauvaise posture. Ils vont essayer de noyer l’affaire avec des chaines de télévision ou des journaux à 100 F Cfa (comme aide dire un xalimanaute du non de Xeme) acquis à leur cause; ils vont même faire pression sur le représentant du FMI à Dakar pour qu’il se justifie  en disant que le Sénégal est en bonne voie. Peine perdue parce que le mal est là, il ronge le peuple.

Ce classement est un honte. Honte pour Macky Sall, honte pour nous peuple sénégalais. Nous qui croyons plus beaux, plus développés que les autres pays. Ouvrons nos yeux et regardons ce qui se passe ailleurs en Afrique. Ce rang est inacceptable. Même la Côte d’Ivoire qui a connu dix années de guerre civiles est devant nous et sortie de la liste des pays les plus pauvres depuis longtemps. Et que dire de frère, ami et voisin, le Cap Vert qui a un développement modèle et cité en exemple dans le continent. Même le Rwanda qui a connu un terrible génocide talonne le Sénégal. L’Éthiopie qui a connu une disette, une famine est en train de se rivaliser avec nous et tend vers l’émergence en se dotant récemment d’un tramway, le premier du genre en Afrique. Quelle prouesse! C’est ça l’émergence! L’émergence chez Macky Sall, c’est un slogan. Macky Sall aime tellement les slogans, en les évoquant, il apparait ridicule.

Maintenant le Sénégal est dans la misère totale, personne ne peut le nier à moins qu’on veuille jouer la mauvaise foi ou  la politique politicienne. Donc Macky sort de ton palais, arrête de jouer sur la plage  et mets-toi vite au travail avant qu’il ne soit trop tard!

PS: je le redis encore une fois de plus, je ne suis pas le Fatou Sock , militante ou ancienne militante de Idrissa Seck. Je n’ai rien à voir avec cette dame. 

 

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...