La justice allemande remet Puigdemont en liberté, sous contrôle judiciaire

Edition numérique des abonnés

La justice allemande a décidé jeudi soir de remettre en liberté sous contrôle judiciaire l’indépendantiste catalan Carles Puigdemont dans l’attente d’une possible extradition, infligeant ainsi un revers à Madrid.

Le tribunal compétent de l’Etat régional du Schleswig-Holstein, où l’ex-président catalan est incarcéré depuis une dizaine de jours, a décidé de poursuivre l’examen de la demande d’extradition de l’Espagne mais en rejetant le principal chef d’inculpation figurant dans le mandat d’arrêt européen récemment réactivé par Madrid.

Il a estimé que les faits de «  rébellion  » avancés par la justice espagnole pour l’organisation du référendum sur l’indépendance de la Catalogne à l’automne ne pouvaient être retenus au regard du droit allemand car ils supposeraient que Carles Puigdemont se soit directement rendu coupable de faits de violence.

Le tribunal «  est d’avis qu’une extradition pour motif de rébellion est irrecevable  », a-t-il indiqué dans un communiqué.

Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...