La société civile guinéenne de France marche contre « Jeune Afrique »

La société civile guinéenne de France s’est fortement mobilisée cet après-midi, samedi 24 février 2018, de 13 heures À 18 heures au Métro Michel-Ange- Auteuil à Paris pour dénoncer l’article de François Soudan de Jeune Afrique. Ratoma est une commune et la Guinée est une République unique et indivisible.

Suite à un article de Jeune Afrique qui porte atteinte à l’unité nationale et à la cohésion sociale en Guinée, écrit par François Soudan, les guinéens de la France se sont mobilisés ce samedi 24 février pour dénoncer les propos extrêmement controversés de François Soudan, un journaliste qui a manqué d’inspiration et de déontologie inhérente à son métier. La parution de l’article intitulé « Élections en Guinée : la rue contre les urnes » de François Soudan, Directeur de la rédaction de Jeune Afrique, ce 12 février, de nombreuses personnes a choqué par ses propos stigmatisants et dangereux.

En réalité, il s’agit de constater que cette parution entre bien dans la volonté manifeste de propagande et d’incitation à la haine qui nuit à l’équilibre social de notre pays.

La campagne menée mêle mensonges, diffamations et mépris.

C’est pourquoi, la société civile guinéenne appelle l’ensemble des Africains à venir soutenir la manifestation des Guinéens qui se mobilisent ce samedi 24 février pour dénoncer les propos extrêmement controversés de François Soudan, un journaliste qui a manqué d’inspiration et de déontologie inhérente à son métier.

Honte à François Soudan et à son JA.
Vivement la paix, la justice et la quiétude en Guinée

ISSA NABE

  

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...