L’Administrateur du F.A.I.S.E rend hommage aux Sénégalais de l’Extérieur avec le OUI lors du référendum

nata-sambDans un hôtel de la place, le Fond d’Appui à l’Investissement des Sénégalais de l’Extérieur a convié des sénégalais expatriés dans différents pays du monde. Notamment aux USA, en France, en Belgique, en Suisse, en Espagne, en Côte d’Ivoire, au Brésil, à Bruxelles, en Italie, en Turquie, en Guinée Equatoriale et au Gabon.

Cette rencontre était sous la présence effective de Monsieur Coly SECK Directeur de Cabinet du Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur.

Pour lui, la Diaspora Sénégalaise a une place importante dans le développement du Sénégal. C’est pourquoi le Ministère des Affaires Etrangères participera à la promotion des sénégalais de l’extérieur. C’est la raison pour laquelle le Fond d’Appui est passé de 340 millions à plus de 3 milliards de FCFA. En plus de la considération de la Diaspora par le Chef de l’Etat comme la 15ème région du Sénégal.

Revenant sur le referendum, Monsieur le Directeur de Cabinet a annoncé l’introduction dans la réforme le quota de deux députés à eux dédiés aux sénégalais de l’extérieur.

Monsieur Pape Maël THIAM, Administrateur de l’APR avait en charge la clarification des 15 points de la nouvelle réforme. Pour se faire, Monsieur Thiam ne pouvait pas s’empêcher de revenir sur l’itinéraire de son Mentor Monsieur Macky SALL, en rappelant le parcours de l’homme qui a sillonné 4000 villages, soit 80 000 Kilomètres. En caractérisant le Sénégal de malade dont Macky SALL était le médecin qui devait le soigner à travers le Yoonu Yokkuté. Monsieur THIAM poursuit que le Sénégal était trop souffrant au point qu’il fallait le perfuser à travers la réduction des prix des denrées de premières nécessité. Le Président Macky lui a ensuite prescrit une ordonnance pour l’acheminer vers une économie développante grâce au Plan Sénégal Émergent, un projet qui lui est tant cher. Se basant sur la gouvernance la sécurité, et l’inflation.

Sokhna Nata Samb Mbacké, Administrateur du F.A.I.S.E a, lors de la rencontre tenu à préciser que celle-ci est destinée à discuter sur la représentativité des sénégalais de l’extérieur en se référant sur le point 8 de la réforme prévue. Elle précise que ce n’est pas une rencontre politique mais citoyenne.

A la fin de la rencontre, les sénégalais de l’extérieur ont donné à leur représentant la lecture de leur projet de mémorandum.

emergenceinfos.wordpress.co

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...