L’Administrateur du Faise, Nata Samb Mbacké a présidé les travaux du 3e Congrès de la diaspora sénégalaise à Dakar (vidéo)

Venue présider l’ouverture et la clôture les travaux de la 3 e édition du Congrès de la Fédération des Sénégalais de la Diaspora, les 29-30-31 juillet; dernier au Grand Théâtre de Dakar, l’Administrateur du FAISE, Mme Nata Samb Mbacké a exprimé toute sa joie d’accompagner une telle dynamique au nom du Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur mais aussi en tant que femme de la diaspora ayant vécu prés d’une vingtaine d’années aux Etats Unis. A la fin des travaux, elle a eu ces mots: « j’exprime toute ma fierté d’avoir accompagné durant trois jours les travaux de la Fédération Internationale des Sénégalais de la Diaspora avec pour unique objectif de participer au développement de notre pays »

En l’absence de Mme Aïssata Tall Sall, Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur et M. Moise Sarr, Secrétaire d’Etat en charge des Sénégalais de l’Extérieur empêchés, Mme Nata Samb Mbacké, Administratrice du FAISE, a présidé avec brio le Congrès des sénégalais de la diaspora dont elle connait à merveille les aspirations et les compétences en tant que autorité issue de la diaspora. Après la cérémonie d’ouverture, elle a également présidé la présentation des conclusions de la 3 e édition du Congrès, après celui de Washington, 2013 et de Nantes en 2018.

Pour cette année, les délégations sont venues de tous les coins pour discuter des questions cruciales relatives à la diaspora sénégalaise : Diaspora et Habitat, Financement et Diaspora, Pèche et Migration etc. Parmi ces délégations, il y a eu celles de la Gambie, du Congo, de la Côte d’Ivoire, de l’Arabie Saoudite, d’Espagne, du Nigéria, du Ghana, de la Mauritanie, d’Espagne, d’Italie, de la Belgique, des Etats Unis, du Canada etc. pour échanger sur ce thème du Congrès:  » Une diaspora unie et engagée pour le développement du Sénégal, et une meilleure insertion dans les pays d’accueil ».

Interrogée, la patronne du FAISE a souligné que sa présence se justifie par ce désir ardent, en tant que femme de la diaspora, d’accompagner les efforts des sénégalais de la diaspora. Ce que fait la FSD, c’est ce qu’il nous faut. Réunir les forces dans une organisation qui intègre les réelles compétences pour aller de l’avant et aider les sénégalais qui sont au pays.

Il faut le signaler qu’avec son expérience pointue dans la diaspora sénégalaise au Etats Unis; elle a pu comprendre les préoccupations majeures des congressistes qui ont discuté avec ferveur sur des sujets relatifs à la vie des compatriotes. « Il faut que la diaspora s’approprie de telles actions. Ce n’est plus une affaire, seulement des autorités, mais de toutes les diasporas du monde. C’est ce que le président la République a demandé pour l’émergence et le développement du Sénégal. » dira t-elle. Selon Madame Mbacké, la dynamique d’unifier la diaspora doit se poursuivre afin de réunir l’essentiel des compétences pour un développement ; participatif et harmonieux. Telle semble être l’ambition de la FSD au vu des travaux inclusifs de l’édition 2021.

Au terme d’une assemblée générale qui augure des perspectives rassurantes, Madame Mbacké a félicité le bureau sortant et encouragé le nouveau bureau du Président Pape Sarr réélu à poursuivre l’œuvre colossale entamée malgré les difficultés.

Jamil Thiam

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...