L’Aéroport Dakar Blaise Diagne a testé son plan d’urgence

C’était ce jeudi matin à travers le déroulement d’un scénario qui a tourné autour d’un avion en situation d’urgence avec la panne de son moteur et un début d’incendie. Mais aussi les attaques de terroristes sur un bus de touristes et une centrale électrique, des familles venues assaillir l’aérogare pour avoir des nouvelles de leurs proches.

Les blessés pris en charge par les agents de santé et les terroristes maitrisés finalement par les forces de l’ordre. C’était ainsi la grande mobilisation de tous les acteurs de la plateforme (ANACIM, LAS, AIBD, HAAS, TSA, ASECNA, 2AS, Police, Gendarmerie, Douanes, Air Sénégal, la santé, les sapeurs pompiers…) avec des renforts à plusieurs niveaux des forces de l’ordre. Presque 200 comédiens de la ville de Thiès ont exécuté le scénario.

A la fin de l’exercice, Magueye Marame NDAO, le DG de l’ANACIM face à la presse a souligné que « c’est une manière pour toutes les parties prenantes de s’exercer pour tester les dispositifs du plan d’urgence de l’aéroport du point de vue technique et des ressources humaines ».

Le DG LAS, a remercié Air Sénégal pour la mise à disposition d’un appareil avec l’équipage pour être beaucoup plus prés de la réalité. Xavier MARY avance que « l’aéroport a les ressources nécessaires et le matériel adéquat mais il faut s’entraîner pour être prêt à gérer un accident, une crise ».

Pour le commandant Cheikh Seck, directeur de l’exploitation d’Air Sénégal « il est important de s’assurer qu’on opère dans un aéroport qui peut nous assister en cas d’urgence. Chaque entité a son plan d’urgence et c’est important de faire de tels exercices pour une bonne harmonisation de nos actions ».

wabitimrew

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...