L’Ambassadeur des Etats Unis SEM James P. Zumwalt danse le « diambadong » avec les femmes de la Casamance

15181521_1316284235070789_6810202547872223273_nLes dynaniques femmes de la Casamance peuvent devenir de forts défenseurs du processus de paix si elles acquièrent les outils, les connaissances, les compétences et les ressources nécessaires, tel est le point de SEM James P. Zumwalt Ambassadeur des États-Unis d’Amérique.

Lors de Sa visite à Santa Yalla à Ziguinchor, il a rencontré des jeunes femmes formées pour devenir journalistes. Elles font maintenant des reportages sur les questions liées au genre qui touchent leurs communautés, renforçant ainsi les connaissances d’autres femmes sur les droits des citoyens et d’autres questions d’actualité. Ces femmes journalistes ont  brandi devant le diplomate leur carte de presse, tout en lui expliquant que les axes de la formation qu’elles avaient reçue dans le cadre d’un projet financé par l’USAID.

Ce qui leur donne la confiance nécessaire pour plaider en faveur d’un règlement pacifique des différends. « Nous avons célébré ensemble leurs accomplissements pendant qu’elles m’ont appris une danse traditionnelle sénégalaise » a affirmé SEM James P. Zumwalt. Aminata Mané, la présidente de Santa Yalla lui a fait visiter la station de radio communautaire de Kassoumay où l’ambassadeur a été interviewé en direct. Au cours de cette émission radiophonique, il a félicité Santa Yalla pour son travail de facilitation de la participation accrue des femmes au processus décisionnel politique en Casamance.

Jamil Thiam – wabitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...