«L’ange de la mort» est battu à mort dans une prison de l’Ohio

Un tueur en série surnommé « L’ange de la mort » qui avait admis avoir tué des dizaines de patients dans l’Ohio et le Kentucky est mort jeudi, deux jours après avoir été apparemment battu dans sa cellule d’un pénitencier de l’Ohio.

L’homme de 64 ans, Donald Harvey, avait admis en 1987 avoir tué 37 personnes, principalement alors qu’il travaillait comme aide-infirmier dans ces deux États. Il a ensuite prétendu avoir tué 18 personnes de plus dans un hôpital pour anciens combattants de Cincinnati.

Les détails de son agression ne sont pas encore connus, mais Harvey avait été retrouvé sévèrement battu dans sa cellule, mardi.

Il aurait raconté à son avocat avoir fait ses premières victimes en 1970 à l’hôpital Marymount, dans le Kentucky. La plupart de ses victimes souffraient de maladies chroniques en phase terminale, et il a dit avoir voulu écourter leurs souffrances.

Harvey plaçait parfois de l’arsenic ou du cyanure dans la nourriture de ses victimes. D’autres ont suffoqué quand il a vidé leurs réservoirs d’oxygène.

Il a été démasqué quand un expert légiste a détecté la présence de cyanure pendant une autopsie.

Harvey a dit à un quotidien qu’il avait plaidé coupable pour échapper à la peine de mort, et qu’il aimait décider qui allait vivre ou mourir.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...