L’artiste Neega Mass primé par les sommités noires de la diaspora

Réunis à Paris dans le cadre de leur première convention internationale, l’association la maison des Kémites de Marcus Garvey –des afro descendants défenseurs de la grandeur de la race noire- a tenu à honorer un de ses plus fervents partisans : l’artiste panafricain Neega Mass. Considéré comme un grand militant de la cause panafricaniste, l’auteur de «l’Enfant du Nil» a été désigné lauréat de la renaissance.

neega

Cet album hommage à la plus vielle et la plus grande civilisation de l’humanité au sortir des ténèbres –l’Egypte selon le professeur Cheikh Anta Diop- avait été bien accueilli par les critiques au sein de la communauté africaine et de la diaspora noire. Cette ode à la gloire des pharaons –qui sont des noirs contrairement à la désinformation des afro pessimistes- est une invitation à la jeunesse africaine et à sa diaspora à s’approprier ce passé glorieux qui a éclairé le monde. Héritage dont les enseignements ont permis à l’occident d’être ce qu’il est aujourd’hui –puissance économique, militaire- puisque mère des mathématiques, de l’astronomie, de la médecine, de l’agriculture …

Devant débattre sur le thème «l’Afrique est l’avenir du monde: genèse et actualité du projet des Etats Unis d’Afrique dans la pensée visionnaire de Marcus Garvey», les conférenciers Jean Charles Coovi Gomez accompagné de Miguel Oyono Ndong Mifumu, ambassadeur de la Guinée Equatoriale en France ont magnifié le rôle du Sénégalais dans l’action de la cause noire. Comme l’artiste sénégalais, 5 lauréats ont été récompensés pour leur constance et leur engagement à défendre la cause noire : Mme Aïssa Thiam journaliste à la radio Africa N°1, Mme Honorine Ganhoulé, la présidente de l’association «Reines de femmes» Victor Bissengue essayiste, défenseur de la cause des Pygmées, Mme Gillette Leuwat, la directrice du «festival de la beauté divine» et M. Cheikh Tidiane Gadio, l’ancien ministre sénégalais des affaires étrangères.

Événement culturel majeur qui fait courir tout le gotha noir et désormais marqué à l’encre indélébile dans le calendrier parisien et rendez vous des plus courus de la diaspora noire et de l’intelligentsia africaine, la conférence de la maison des Kémites de Marcus Garvey a vu la participation des associations panafricaines de renom : «Afrocentricity International», la «Ligue panafricaine Umoja», le «Cojep-Europe», «Kheperankh-street», le «Collectif pour l’amitié Afrique-Haïti», l’ «Association des Afro-descendants de Lyon», le «Collectif des Panafricanistes du Kongo» et la «Brigade Anti-Négrophobie » etc.

Babacar Touré
Correspondant à Paris

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...