Le colloque international sur le cinquantenaire du concile Vatican II ( photos)

Le Conseil pontifical de la culture organise du 26 au 28 janvier, au King Fahd Palace de Dakar, un C l’assemblée d’évêques tenue à Rome, de 1962 à 1965, à l’initiative du pape Jean XXIII.

macky colloque vatican3

Selon un communiqué des organisateurs, cette rencontre placée « sous le haut patronage » du président sénégalais Macky Sall portera sur « l’Afrique et l’héritage d’Alioune Diop : le dialogue des religions et les défis du temps présent ».
Le Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM), la Conférence épiscopale de l’Afrique de l’Ouest (CERAO) et la Communauté africaine de culture du Sénégal (CACSEN) participent à l’organisation du colloque international.
Le communiqué précise que « l’objectif principal » des organisateurs de cette rencontre est de « mettre en évidence la participation de la Société africaine de culture et de Présence africaine au concile Vatican II, grâce à l’engagement personnel d’Alioune Diop ».
« Le concile Vatican II, convoqué à Rome par le pape Jean XXIII, a ouvert ses travaux en 1962 et les a clôturés en 1965, il y a cinquante ans », rappelle le texte, soulignant que « l’événement a coïncidé avec l’accession à la souveraineté internationale de la plupart des Etats africains ».
Aujourd’hui, « l’Eglise en Afrique, invitée à célébrer le cinquantième anniversaire du concile, choisit de centrer sa réflexion sur l’intervention de Présence africaine au concile Vatican II », une intervention « considérée comme un événement majeur dans les relations entre le laïcat africain et l’Eglise universelle », selon le communiqué.
Il rappelle qu’ »à la convocation du concile, Alioune Diop, un visionnaire, fondateur de Présence africaine et de la Société africaine de culture (SAC), devenue aujourd’hui, Communauté africaine de culture (CAC), prit l’initiative audacieuse et inédite d’organiser une large consultation auprès des intellectuels africains, laïcs et prêtres (…) pour recueillir leurs réflexions, recommandations et propositions concrètes ».
Ces propositions avaient été présentées à l’assemblée des évêques « comme une contribution du +génie africain+ », selon le texte.
« Le jubilé d’or du concile Vatican II nous donne ainsi l’opportunité de revenir sur l’intervention d’Alioune Diop et de ses amis de la SAC et de Présence africaine, et de nous interroger sur la portée de cette initiative dans son contexte d’hier et dans le contexte d’aujourd’hui marqué par de nouveaux défis », soulignent-ils.
Les organisateurs précisent que le colloque aura lieu autour de « trois thèmes généraux » : « l’Afrique et l’Eglise avant Vatican II », « le concile Vatican II et l’Eglise africaine », et enfin « Vatican II, le dialogue des religions et les nouveaux enjeux ».
L’intellectuel sénégalais Alioune Diop (1910-1980) a joué un rôle important dans l’émancipation des cultures africaines.
Pour atteindre cet objectif, il avait fondé en 1947 la revue Présence africaine, aujourd’hui dirigée par Romuald Fonkoua, professeur de littératures française et africaine à l’Université Paris IV-Sorbonne (France).

macky colloque vatican

macky colloque vatican2

macky colloque vatican4macky colloque vatican5

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...