Le musicien sénégalo-gambien Moussa Ngom a tiré sa révérence

Le musicien sénégalo-gambien Moussa Ngom est décédé dimanche à l’hôpital Le Dantec de Dakar, à l’âge de 62 ans des suites d’un malaise.

Le chanteur et compositeur sénégambien était connu pour sa belle présence scénique et ses tenues vestimentaires faites de Patchwork, de chaussures et chaussettes de couleurs différentes invitant à l’unité africaine.

Le musicien aux rastas, remarquable par sa voix et ses compositions tirées de l’héritage mandingue et ouoloff et marquées par la philosophie mouride, s’est notamment imposé sur la scène gambienne au sein du Guelewar Jazz Band de Banjul et sénégalaise avec le Super Jamono de Dakar.

L’artiste avait lui-même appelé à la télévision nationale (RTS) le 19 août dernier pour démentir la rumeur sur sa mort qui s’était alors répandue, rappelle-t-on.
MOUSSA NGOM « ÉTAIT LE TRAIT D’UNION » ENTRE LE SÉNÉGAL ET LA GAMBIE, SELON LE MINISTRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION
L’artiste chanteur Moussa Ngom a toujours été le trait d’union entre le Sénégal et la Gambie contribuant ainsi au raffermissement des liens entre deux peuples de même culture et deux pays frères, a salué dans un communiqué reçu à l’APS, le ministre de la Culture et de la Communication Mbagnick Ndiaye.

« Patriote sénégambien, partisan de l’unité africaine, homme de foi, créateur fécond, auteur-compositeur de talent, humble, Moussa Ngom ne cessait de prôner dans ses créations, l’unité africaine, la sénégambie, la paix, la cohésion sociale », a dit le ministre.

Il a, par ailleurs rendu hommage à un artiste « à la dimension de son talent et de son fervent souhait de voir la Gambie et le Sénégal se développer dans une Afrique unie ».

(Source: APS)
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...