Le PM souligne la place de la diaspora dans le développement du pays

arton154322

Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a invité lundi la dispora sénégalaise et le secteur privé à s’impliquer dans la mise en œuvre des programmes de développement lancés par le gouvernement.

M. Dionne s’exprimait lors de la ‘’Rencontre des Experts et Hommes d’affaires nationaux et de la Diaspora : Contribution au PSE (Plan Sénégal émergent) et au PUDC (Programme d’urgence de développement communautair)e’’.

’’La diaspora sénégalaise et le secteur privé ont leur place dans la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent et du programme d’urgence de développement rural (PUDC) et d’autres programmes ambitieux, pour garantir une meilleure qualité de vie aux Sénégalais (….)’’, a dit le PM.

Il a demandé au ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, d’institutionnaliser ce forum pour impliquer la diaspora dans le développement économique du pays

Mahammed Boun Abdallah Dionne a rappelé que le chef de l’Etat a lancé un programme pour promouvoir le renouveau urbain et la requalification des banlieues.

‘’Vous allez dans les villes de l’intérieur, il n’y a pas d’assainissement, beaucoup de quartiers n’ont pas suffisamment accès à l’eau potable et à l’électrification’’, a-t-il dit, soulignant qu’un nouveau Programme d’urgence de développement des agglomérations frontaliers (PUMA) sera bientôt lancé.

A cause de l’absence de certaines infrastructures, les Sénégalais vivant près des frontières gambiennes, maliennes ou mauritaniennes ont parfois le sentiment d’appartenir à ces pays, a déploré le PM.

‘’Dans le Walo, dans certains villages, vous captez le réseau mauritel, à la frontrière gambienne, vous avez le réseau Gamtel, les enfants vont aller à l’école gambienne parce qu’il n’y a pas d’écoles. A Kédougou, dans certains villages, quand la saison des pluies arrive, il y a des problèmes’’, a-t-il dit.

Il a assuré que les ministres des Affaires étrangère et de l’Intérieur travaillent pour qu’il y ait un programme de renforcement de capacités de zones transfrontalières afin que ’’’ces compatriotes se sentent réellement sénégalais’’.

‘’C’est tout cela que le chef de l’Etat veut corriger à travers ce programme d’urgence de modernisation des agglomérations frontaliers’’, a-t-il dit

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...