Le Président Macky Sall au Burundi

12512477_1140821952608234_2502372053430368763_nLe président Macky Sall est arrivé à Bujumbura, mercredi, vers 22H30 (20h30 GMT), dans le cadre d’une « mission de haut niveau » chargée de discuter avec les protagonistes de la crise politique au Burundi, a constaté l’APS.

A son arrivée à l’aéroport de Bujumbura, il a été accueilli par plusieurs personnalités burundaises, dont le président Pierre Nkurunziza, et l’ambassadeur du Sénégal en Ethiopie, Momar Guèye, qui s’occupe en même temps du Burundi.
 
L’accueil de Macky Sall a revêtu un cachet culturel, avec un impressionnant ballet de danse, qui a arraché un sourire au dirigeant sénégalais et à son hôte. 
 

Les deux chefs d’Etat ont eu une rencontre d’une trentaine de minutes, au salon d’honneur de l’aéroport de Bujumbura. 

La délégation sénégalaise comprend aussi le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, le ministre-conseiller chargé de la Communication à la présidence de la République, El Hadji Hamidou Kassé, et d’autres personnalités.
 

Macky Sall fait partie d’une délégation envoyée par l’Union africaine au Burundi, dans le but de lancer « un dialogue inclusif » entre le pouvoir et l’opposition et mettre fin à la crise politique.
 
Les présidents de la Mauritanie, Mohamed Ould Abdelaziz, de l’Afrique du Sud, Jacob Zuma, du Gabon, Ali Bongo Ondimba, et le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn, font partie de cette délégation. 
 
Jeudi et vendredi, ils vont rencontrer les parties impliquées dans la crise politique en cours depuis avril 2015 au Burundi.
 
Cette crise est consécutive à la décision de Pierre Nkurunziza de briguer un nouveau mandat considéré par l’opposition comme une violation de la Constitution du pays.
 
Selon les Nations unies, environ 200 mille Burundais ont quitté leur pays à cause des violences politiques. 
 
Parmi les réfugiés figurent des personnalités politiques et des fonctionnaires. 
 
M. Nkurunziza a été réélu lors d’une élection présidentielle boycottée par l’opposition, en juillet dernier. 
 
Il dirige le pays depuis 10 ans. Elu chef de l’Etat en 2005, il a été réélu en 2010, ce qui devait être son dernier mandat, selon ses opposants.
 
Pierre Nkurunziza a échappé à une tentative de coup d’Etat en mai 2015. 

10660107_1140821949274901_6281805668560139871_n

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...