Le reggaeman allemand Nosliw au Sénégal dans le cadre d’un projet pédagogique

500x500

Le reggaeman allemand Nosliw est attendu à Dakar, ce mercredi, dans le cadre d’un projet pédagogique consistant notamment en des ateliers d’écriture, apprend-on du Goethe Institut.

De son vrai nom Eric Alain Wilson, Nosliw va donner des ateliers d’écriture et de musique aux lycéens venus de Diourbel, Thiès, Tivaouane, Rufisque et Dakar qui étudient l’allemand.  

« Une manière ludique de transmettre la langue de Goethe », d’autant que les participants auront l’occasion d’améliorer leur allemand à travers un travail autour des textes de l’artiste », explique le Goethe Institut dans un communiqué. 

« Dans le contexte actuel, le ministère de l’Education nationale visant la suppression de l’enseignement de certaines langues dont l’allemand au niveau des collèges d’enseignement moyen, le Goethe-Institut continue la valorisation de cette langue à travers ses cours mais également à travers des initiatives telles que la venue de Nosliw au Sénégal », peut-on y lire.

Selon le communiqué, Nosliw, qui a débuté sa carrière en 1991, « viendra accompagner de son live band et donnera également deux concerts l’un à la Maison de la Culture Douta Seck le samedi 26 novembre et l’autre le dimanche 27 novembre au palais des arts à Thiès ».

« Le contenu de ses chansons demeure exigeant et réfléchi, il dénonce dans ses textes les dysfonctionnements politiques et sociaux. En Allemagne, renseigne la même source, il se produit régulièrement sur la scène de grands festivals tels que le ’Ruhr Reggae Summer’ et a collaboré avec des artistes tels que Gentleman ». 

Le nom d’artiste d’Eric Alain Wilson est une anagramme de son nom de famille, Il a débuté sa carrière par le hip-hop en anglais avant de se tourner vers celui en allemand.

Il fonde alors le groupe D.U.G. (Die Unendliche Geschichte : l’histoire sans fin), et depuis la fin des années 1990, il se consacre de plus en plus au reggae et au dancehall. 

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...