Le secrétaire d’État Moïse Sarr sur le renouvellement des passeports au Japon

L’affaire de l’agent retenu au Japon par les compatriotes Sénégalais après avoir terminé sa mission, indispose le ministère des Affaires Étrangères. Le communiqué de l’Association des Sénégalais du Japon a mis Moïse Sarr dans tous ses états.

Le secrétaire d’État des Sénégalais de l’extérieur a répondu à ce dit communiqué par un communiqué.
Dans le texte parcouru à Dakaractu, Moïse se verse dans la dénonciation. « Nous avons pris connaissance, avec stupéfaction, du communiqué de l’Association des sénégalais du Japon … Cette situation, du reste regrettable, et que nous condamnons, ne correspondrait nullement à l’idée que nous nous faisons du service public », fait-il savoir.

Poursuivant, il dira : « en effet, dans le cadre de l’accomplissement d’une mission de service public, tel que l’enrôlement de compatriotes pour l’établissement ou le renouvellement de passeports, il revient exclusivement à l’État d’assurer les frais de déplacement et de séjour de ses agents. Dans le cas d’espèce, la contribution financière des usagers se limite au paiement de la quittance prévue par la règlementation en vigueur », sonne Moïse Sarr.

« Soucieux de remédier à cette situation, le Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur et le Ministère de l’Intérieur travaillent en étroite collaboration pour que toute la lumière soit faite et que les responsabilités des uns et des autres soient situées », informe-t-il. Comme pour avertir les compatriotes sur les risques auxquels ils s’exposent avec la rétention du matériel de l’agent.

Moïse Sarr a profité de cette situation pour annoncer l’expédition des passeports des compatriotes résidants en Russie et au Congo.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...