L’énergie au cœur de la séance de travail entre les cadres de l’APR France et le ministre Thierno Alassane Sall.

ccr-france

La Convergence des Cadres Républicains (CCR) de France a reçu ce dimanche 13 Novembre 2016 le Ministre de l’Energie et du Développement des Energies Renouvelables (MEDER) Thierno Alassane Sall au siège de l’APR à Boulogne Billancourt. 

Le coordonnateur de la CCR Abdoulaye Mbodj, initiateur de la rencontre, a salué la disponibilité de Monsieur Sall en le remerciant pour ce moment de partage. A sa suite, le coordonnateur adjoint Latyr Diouf a retracé la trajectoire de la CCR, en insistant sur les évènements majeurs qui ont marqué la vie de la structure jusqu’au récent conclave de Grenoble, ainsi que les collaborations antérieures entre Dakar et Paris.

Le ministre, par ailleurs coordonnateur de la CCR nationale, après avoir exprimé sa joie et remercié les camarades présents, a rappelé que la politique doit être basée sur « une espérance commune pour notre pays, fondée sur une vision et des valeurs ». Il a salué le dynamisme de la CCR France, qui est une « structure importante » pour le parti, en France et au Sénégal.

Après avoir affirmé que « l’énergie la plus importante est l’énergie humaine », Monsieur Sall a dressé un bilan exhaustif, chiffré et à mi parcours de la nouvelle politique énergétique, mise en œuvre depuis 2014, et plus particulièrement du sous secteur de l’électricité. Il a indiqué que la moitié (50%) de l’énergie consommée par les Sénégalais est basée sur le charbon de bois et la biomasse (pour la cuisine essentiellement), 40% sur les produits pétroliers (carburant, électricité, raffinage, etc.)

En invoquant les récentes centrales solaires de Bokhol et Malicounda, le MEDER a informé l’assistance d’une marge de production observée régulièrement sur le réseau; ce qui confirme la stabilité et la disponibilité des centrales. La remise à niveau du réseau de transport, associée à un contrôle de la distribution, permettra d’assurer une électricité de qualité à faible coût. La CCR a salué les travaux de rénovation en cours ainsi que le passage de la boucle 6kV à 30kV. Les deux parties ont insisté sur l’importance de développer les compteurs intelligents et d’avoir une connaissance fine de la consommation pour lutter efficacement contre la fraude. Les cadres ont déploré le refus de beaucoup de gros consommateurs de régler leur facture d’électricité, ce qui constitue un manque à gagner important pour SENELEC, et donc une limite à l’investissement.

L’électrification rurale a été au cœur des échanges avec le ministre, avec le passage de 24% (2012) à 31,6% du taux d’électrification rurale (+70% en nombre de villages) ; une belle performance saluée par la CCR, même si beaucoup de nos compatriotes sont encore privés d’électricité.  La CCR France appelle donc les Sénégalais à participer à la chaîne de solidarité énergétique, qui, grâce aux bénéfices réalisés par SENELEC, permettra de lutter contre les disparités entre zones urbaines et rurales. 

Les intervenants ont invité le ministre à vulgariser davantage le Programme National de Biogaz (PNB) qui constitue une opportunité d’investissement productif pour les Sénégalais, particulièrement ceux de la Diaspora.

La CCR a félicité le ministre et le Président de la République Macky Sall pour la mise en place du COS-PETROGAZ et l’ITIE, qui assureront au Sénégal une gestion saine et transparente de nos futures ressources pétrolières et gazières. Le ministre Thierno Alassane Sall a conclu en invitant les cadres de l’APR France à continuer d’être dans la veille, l’analyse, la proposition et la critique constructive.

Les deux parties ont convenu de se retrouver rapidement pour échanger sur les préoccupations des Sénégalais, et pour matérialiser la collaboration entre Dakar et Paris,

Pour la Convergence des Cadres Républicains,

Le secrétariat à la communication
communication.ccr@gmail.com

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...