Les autorités saoudiennes accusent des pèlerins africains d’être à l’origine de la bousculade à la Mecque

1060721-bousculade-fait-plus-300-mortsAu moins 717 personnes sont mortes jeudi 24 septembre suite à une bousculade géante à la Mecque.
Le bilan de la bousculade géante qui a provoqué la mort de plusieurs centaines de personnes tout près de la Mecque s’alourdit d’heure en heure en Arabie Saoudite. Jeudi 24 septembre en début de soirée, le dernier bilan communiqué par les autorités saoudiennes faisait état de 717 morts et plus de 800 blessés.

Pour se défendre, la BBC rapporte sur son site que l’un des responsables du comité central du Hajj – le nom des lieux saints de la Mecque – a déclaré au micro d’al-Arabiya TV que la bousculade avait été provoqué par «des pèlerins de nationalités africaines».
Pourtant, plusieurs sources dont le chef du comité d’organisation iranien du Hajj expliquent que la cause de la catastrophe est la fermeture de deux voies d’accès au Mina, un lieux saint de la Mecque où a eu lieu la bousculade, qui ont été fermées de «manière inexplicable» par les autorités saoudiennes.

Notre collègue Leïla Marchand explique également dans un article publié sur Slate.fr pourquoi l’affluence extrême de pèlerins à la Mecque est à l’origine de l’immense bousculade.

slateafrique.com

 

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...