Les fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid-19 (Force Covid-19) exécutés à hauteur de 94,39%

Les dépenses destinées à la prise en charge des couches les plus vulnérables et celles fortement impactées par la crise sanitaire ont été exécutées à hauteur de 94,39%, a annoncé vendredi, le président du comité de suivi et d’évaluation Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid-19 (Force Covid-19).
’’(…) la prise en charge des couches les plus vulnérables et celles fortement impactées par la crise, dont une partie vivant à l’étranger, à travers le Pilier 2 a permis de constater une exécution des crédits alloués à 94,39%’’, a notamment déclaré le général de Brigade François Ndiaye. Il s’exprimait ainsi lors de la présentation au chef de l’Etat du rapport d’activités du comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid-19, d’un montant initial de mille milliards de francs CFA.  A l’en croire, ’’la mise en œuvre du filet social, à travers la distribution des kits alimentaires, destiné à apporter une assistance à un million cent mille ménages (1.100.000), a été l’une des opérations les plus abouties et les plus complexes’’. Cette situation, a-t-il dit, s’explique ’’du fait de la multitude d’acteurs et intervenants dans le processus. Elle représente aussi, un dispositif ayant permis d’éprouver dans une dynamique, le triptyque : urgence, célérité et transparence’’. ’’Au-delà, de cette opération d’une dimension sociale inestimable, nous avons pu aussi mesurer les interventions dans le cadre du pilier 1 visant le soutien du secteur de la santé’’, a t-il dit.

Ainsi, ’’avec une enveloppe initiale dédiée de 64,4 milliards FCFA, les dépenses liées à la riposte dans le secteur de la santé ont atteint 105 milliards à la date du 31 mars 2021’’, selon lui. ’’Ces dépenses, ont permis de renforcer nos capacités d’accueil à travers le territoire dans un contexte de gratuité totale des soins aux patients testés positifs à la Covid-19’’’, a-t-il soutenu.

’’A l’heure du bilan, le PRES (programme de résilience économique et social), instrument d’intervention de l’Etat dans la vie économique et sociale du pays pendant la pandémie, affiche un taux d’exécution de 74% ; ce qui est appréciable au regard du contexte’’, a t-il relevé.

Selon lui, ’’les ressources mobilisées s’élèvent à 773,2 milliards FCFA et les montants payés à 740 milliards FCFA’’.  Pour le Général Ndiaye, ’’au-delà de la mobilisation rapide des ressources du fonds, il y a lieu de souligner que la souplesse des procédures dérogatoires a été un facteur de succès de la mise en œuvre des opérations’’.

’’C’est ainsi que, tous les crédits budgétaires nécessaires à la couverture de la totalité des dépenses étaient disponibles’’, a t-il salué. 
 Il a assuré à ce titre que ’’par souci de transparence et pour renforcer l’information des populations (…), toutes les pièces justificatives des dépenses afférentes au Force Covid-19, feront l’objet d’une consultation et d’une évaluation citoyenne au siège du Comité, du 28 juillet au 28 septembre 2021 (…)’’.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...