Les footballeurs noirs à l’épreuve du Racisme (cas Kalidou Koulibaly). Par Boubacar Séye, Président Horizon sans frontières

HSF condamne et interpelle la FIFA

Les disciplines qui étudient les comportements et évolutions des groupes humains ont beaucoup influencé nos manières de voir et d’apprécier la complexité des problématiques liées à l’immigration.

S’agissant d’appréhender les faits discriminatifs, le Football comme pratique populaire, reflète la nature des rapports souvent difficiles entre le footballeur immigré et le pays d’accueil.

 Ce qui explique que depuis quelques temps le monde du football est le théâtre d’une nouvelle vague de violence récurrente, à caractère xénophobe visant les joueurs noirs.

La forte médiatisation du football rend plus visibles les images relayant la manière dont les joueurs noirs sont accueillis dans les stades européens par des supporters qui leur lancent des bananes en poussant des cris de singes.

Entre tristesse, colère et incompréhension, nous avons assisté à cette série de sifflements racistes à l’endroit de l’international Sénégalais Kalidou Koulibaly

Au mois de décembre 2018 au stade San Siro, entre l’Inter de Milan et Naples, il a été la cible de cris de singe et d’insultes xénophobes. Déjà qu’en 2016 le défenseur avait été la cible de cris similaires à Rome.

Cette vague de racisme n’épargne aucun joueur noir qui évolue dans les clubs Européens.

En Janvier 2018, le milieu de terrain de la Juventus de Turin Blaise Matuidi subissait les mêmes insultes de la part du public adverse.

En février 2018 lors d’un match comptant pour la ligue 1, l’attaquant italien de Nice Mario Balotelli recevait les insultes racistes des supporters dijonnais.

Le Football aurait dû nous épargner d’un tel spectacle, la couleur de la peau ne devrait souffrir d’aucune différence dans les stades.

Le football devrait être un vecteur porteur de respects, de paix, de solidarité et d’intégrations entre les peuples. C’est activité culturelle qui organise les masses dans le cadre du respect mutuel des valeurs des sociétés.

C’est la raison pour laquelle l’organisation internationale de défense des migrants Horizon Sans Frontières (lien de concorde entre les peuples) exhorte les institutions du football comme la FIFA à mettre l’accent sur la sensibilisation et le renforcement des politiques d’intégration pour juguler le fléau.

Boubacar Séye

Chercheur en migrations internationales

Président d’Horizon Sans Frontières

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...