Les joueuses étrangères peuvent relever le niveau du basket local sénégalais

60592724

Le directeur technique national (DTN), Maguette Diop, dit voir d’un bon œil les recrues étrangères des clubs de l’élite du basketball sénégalais, analysant que ces nouveaux renforts peuvent contribuer à valoriser davantage le championnat notre championnat

Le championnat de première division de basketball féminine enregistre, depuis quelques tannées, la participation de plusieurs joueuses de nationalité malienne réparties entre le Duc, l’ASC Ville de Dakar et le Saint-Louis Basket Club.

Dans un entretien avec l’APS, Maguette Diop juge que cette situation ‘’peut évidemment relever le niveau de notre championnat’’, étant entendu que les recrues concernées sont de qualité et ‘’vont donner plus de niveau à notre championnat’’.

Selon le patron technique du basketball sénégalais, ‘’l’arrivée de ces joueuses va donner une plus grande densité’’ au jeu, ce qui devrait contribuer à ‘’relever le niveau de nos compétitions’’.

‘’Avec cette percée des joueuses maliens, nous allons observer un relèvement du niveau. Cela va dans le sens aussi d’amener nos joueurs aussi à progresser, vu qu’ils vont se confronter à des joueuses étrangers avec un basket d’un niveau qualifié de plus physique’’, a ajouté le DTN.

Maguette Diop dit ne pas partager l’avis de certains observateurs, selon lesquels ce phénomène va plutôt appauvrir le basket sénégalais. ‘’Cela ne va pas nuire à notre basketball’’, a-t-il affirmé

‘’Au contraire, les joueuses sénégalaises doivent essayer de travailler dur pour relever leur niveau et s’ajuster par rapport à ces apports étrangers’’, a analyse Diop, pour qui ce phénomène compense la tendance des jeunes joueuses sénégalaises à s’expatrier.

‘’C’est une sorte de compense, dans la mesure où nos joueuses ont tendance à s’expatrier un peu très tôt. Celles qui restent pourront alors se frotter à cette légion de joueuses venant du Mali, qui est un pays crédité d’un très bon basket’’, a-t-il fait valoir.

aps

 

 

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...