Les lettres de Maéva, 20 ans, à Salah Abdeslam: “Allah m’a fait rêver de toi cette nuit”

Salah Abdeslam et la prison de Fleury-Mérogis
Salah Abdeslam et la prison de Fleury-Mérogis © epa

Comme nous vous l’indiquions en début de semaine, Salah Abdeslam entretient des correspondances avec des femmes depuis la prison. La Dépêche du Midi a publié jeudi plusieurs lettres envoyées par une certaine Maéva au prisonnier.

Durant des mois entiers, elle a entretenu une relation épistolaire intime avec le seul terroriste présumé encore vivant des attentats du 13 novembre 2015. Maéva est la plus régulière des quatre correspondantes de Salah Abdeslam depuis sa cellule à la prison de Fleury-Mérogis, en région parisienne.

La jeune femme résidant dans le Tarn-et-Garonne se confie sur son quotidien, ses peurs et sa passion pour l’Islam. Elle apporte également un précieux soutien moral à Salah Abdeslam, qu’elle idolâtre. “J’espère que tu te portes bien. Cette nuit, Allah m’a fait rêver de toi. (…) À mon réveil, mes yeux éprouvaient beaucoup de mal à retenir mes larmes. (…) Je ne sais pas pourquoi notre seigneur m’a montré ton image dans mon sommeil seul lui détient ce savoir… Mais cela m’a donné l’envie de t’écrire une nouvelle fois”, démarre Maéva dans un courrier.

Elle a autrefois appartenu à la mouvance islamiste radicale et insiste sur la religion. “L’Islam m’a sauvée. J’ai été malade, autant physiquement que moralement. J’ai été anorexique, pendant de longs moments de ma vie”, se confie-t-elle sans hésiter.

“La patience conduit à la victoire”

La jeune femme de 20 ans a écrit au moins trois longues lettres à Salah Abdeslam. Les mots sont choisis, la confiance est totale et son engagement religieux envers le terroriste présumé est profond. “N’oublie pas que toute période difficile doit être endurée avec patience, même si elle se prolonge. La patience conduit toujours à la victoire! Je ne sais ô combien d’épreuves tu as dû traverser dans ta vie mais je demande à Allah qu’il allège tes maux et qu’il te permette de vivre en paix encore de nombreuses années”, écrit-elle.

Totalement dévouée, voire aveuglée, elle n’oublie pas de lui souhaiter son anniversaire “Énormément de bonheur ainsi que de nombreux bienfaits”, mais aussi de lui donner quelques conseils. “N’abandonne jamais la prière Salah, vraiment, elle est notre lien quotidien avec notre créateur, on doit s’y attacher fermement quoi qu’il arrive”, estime-t-elle.

Maéva n’évoque (volontairement?) jamais les attaques du 13 novembre 2015 à Paris qui ont coûté la vie à 131 personnes. Elle tente d’aider l’homme à se diriger “vers le pardon”. Abdeslam est mis en examen pour “meurtres terroristes” et “participation aux activités d’un groupe terroriste”. Il encourt la perpétuité.

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...